Beni : 1 mort, 2 motos et 3 paillotes incendiées dans une incursion des Maï-Maï à Cantine

Des violents combats ont opposé les éléments FARDC aux miliciens Maï-Maï ce dimanche 12 mai 2019 dans la matinée à Cantine-Aloya, au groupement Baswagha-Madiwe dans le secteur de Beni-Mbau en territoire de Beni à au moins 48 kilomètres dans sa partie Ouest.

Dans une interview téléphonique accordée à 7SUR7.CD ce matin par le président de la société civile de la place, Jackson Kamwanga Paluku qui contrôle Baswagha-Lubena, les assaillants sont venus attaquer la position FARDC sur place mais sans succès avec le but de libérer trois de leurs capturés samedi dernier par les éléments FARDC dont un haut gradé de la troupe.

Avant d’attaquer la position FARDC, ces miliciens ont incendié la paillote de Mwami sur place, et deux autres dont la première appartenait à la police et l’autre aux éléments FARDC, puis deux motos », a indiqué Jackson Kamwanga.

Selon la même source, un milicien a été tué et des blessés ont été signalés du côté des assaillants.

Les trois miliciens capturés samedi dernier étaient transférés à Beni-ville pour instruction de leur dossier », renchérit le président des forces vives.

Il appelle les autorités à mettre la pression sur ces miliciens et les traquer, car ils sèment la désolation au sein de la population de cette partie du territoire de Beni.

La situation est sous contrôle des éléments FARDC et les activités ont repris tard. Toutefois, la population craint le retour des ces miliciens qui seraient aux alentours de Cantine, a laissé entendre un habitant interrogé après les affrontements.

"Ils peuvent revenir n'importe quand, ils n'acceptent pas la défaite, nous avons peur", a-t-il dit.

Loin de là, à Mabalako situé sur l'axe Kyatsaba-Mabalako, ces miliciens sont signalés à Ngazi, selon la société civile de la place à travers son secrétaire Gulain Kavalami, qui affirme que ces miliciens menaceraient d'attaquer Mabalako-centre.

Bantou Kapanza Son depuis Beni