Kwilu/Rougeole : Le ministre provinvial de la santé sollicite l’implication multisectorielle pour réussir la vaccination

Le ministre provincial ayant dans ses attributions la santé, sollicite l’implication multisectorielle pour réussir la vaccination au kwilu.

Appel lancé lors du tête-à-tête vendredi 26 avril dernier avec les professionnels de médias.

« J’en appelle à l’implication de toutes les couches sociales. Les parents vous êtes appelés au respect du calendrier vaccinal. Les autorités locales, intégrez dans vos plans de travails les sujet de la vaccination. Aux médias, nous comptons sur vous pour véhiculer les messages liés à la vaccination et enfin, que la société civile fasse la promotion de la vaccination. Ainsi ensemble, nous aurons à sauver des vies », a déclaré Chalet Chalego, ministre de santé du Kwilu.

Il confirme en outre, la disponibilité des intras et vaccins qui accompagneront cette semaine africaine de vaccination lancée officiellement à ce jour à l’occasion de ce café de presse.

« Contrairement aux anciennes habitudes où pour vacciner, faut attendre réunir un groupe de 10 enfants, cette fois-ci grâce au plan Mashako, même un seul enfant on va lui donner le vaccin », précise-t-il.

Au chapitre des défis, Chalet Chalego réconnaît que son ressor d’action est parmi les provinces qui compte le nombre élévé des enfants non vaccinés. D’où selon lui, l’implication de tous est indispensable pour sortir de ce tableau.

Cependant, à une question posée par 7SUR7.CD sur la situation épidémiologique de la rougeole au Kwilu, le chef de Division a.i de la santé, dans sa réponse a fixé l’opinion.

« Lors de la planification, il n’y avait pas de cas de rougeole raison pour la quelle l’on avait pas combiné la vaccination contre la poliomyélite à celle contre la rougeole. Mais à ces jours, on signale quelques cas dans 5 zones de santé du côté kikwit. Sa prise en charge est gratuite sur décision du gouverneur », a indiqué Aimérance Nioka.

Ce café de presse est supervisé par le chargé de programme PATH/Kwilu, laurent Ilunga.

Rolly Mukiaka say depuis Bandundu