L’Ecole des Brasseries de l’Afrique Centrale (EBAC), un outil au service des travailleurs de la Bralima

La journée internationale des travailleurs, qui a eu lieu cette année sous le thème « sécurité, santé et avenir du travail », est une opportunité de montrer comment la Bralima s’investit dans le développement de son personnel.

L’Ecole des Brasseries de l’Afrique Centrale, qui a récemment fait peau neuve avec notamment la rénovation de ses locaux et ses matériels didactiques tels que des simulateurs, calibreurs et autres équipements à la pointe de la technologie (pour un coût de plus de 650.000 USD), est un instrument au service des travailleurs de la Bralima. Grâce à l’EBAC, qui assure une formation de qualité répondant aux standards internationaux, ce sont le travail et le travailleur qui sont célébrés.

Créé en 1984, l’EBAC est une structure de renforcement des compétences des employés de la Bralima à travers des programmes de formation et d’échange d’expériences. Elle recrute aussi des jeunes diplômés des universités et instituts techniques pour les former à devenir managers ou techniciens. Cette structure vise donc à répondre au besoin de mettre à jour le savoir, le savoir-faire, ainsi que le savoir-être des employés de la brasserie.

Lors de l’inauguration de ces nouvelles installations, le directeur général de cette entreprise a insisté sur l’engagement de la Bralima à maintenir l’homme au cœur de ses activités. L’EBAC rénovée a désormais beaucoup plus de matériels et des cadres de formation plus confortables, susceptibles d’améliorer de manière sensible les performances du personnel de la Bralima.

Orly-Darel Ngiambukulu