Katanga: Gabriel Kyungu lance une pétition contre le découpage territorial

« Le Katanga continue à dire non au découpage territorial et, à cet effet, l’Union nationale de fédéralistes du Congo a déjà initié une pétition pour contrer la mise en application de ce projet », a déclaré lundi 12 janvier Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, président national de ce parti et président de l’assemblée provinciale du Katanga. Il a fait cette déclaration trois jours après l’adoption à l’Assemblée nationale de la loi fixant les limites de nouvelles provinces.

Au terme de cette loi, la RDC doit compter vingt-cinq provinces plus la ville de Kinshasa, comme prévu dans la constitution. Le pays compte actuellement onze provinces.

Le Katanga devrait être découpé en quatre nouvelles provinces : Haut-Lomami, Haut-Katanga, Lualaba et Tanganyika.

Reconnaissant le caractère constitutionnel de cette mesure, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza annonce le lancement d’une pétition contre le découpage territorial.

Pour lui, la constitution prévoit aussi bien le démembrement que le regroupement des provinces.

« Le découpage est constitutionnel. La population du Katanga est vraiment tourmentée avec ça. Mais ce que nous pouvons aussi ajouter pour ceux qui sont jaloux de leur Katanga, dans cette même constitution, on prévoit le démembrement et le regroupement, pour ceux qui veulent. C’est la première phase qui est appliquée », a soutenu le président de l’assemblée provinciale du Katanga.

« Et d’ailleurs, nous avons entendu que les autorités de ce pays recommandent à nous qui sommes contre le découpage de notre province d’initier des pétitions. La constitution prévoit plus de 100 000 signatures. Mais nous sommes prêts [à recueillir] jusqu’à 5 millions », a-t-il ajouté, faisant allusion à l’article 218 de la constitution qui permet à 100 000 Congolais d’obtenir une révision de la constitution en initiant une pétition adressée à l’une de deux chambres du Parlement.

Le découpage, gage de développement

Le point de vue de Gabriel Kyungu ne fait pas l’unanimité au Katanga. Certains notables de Kamina, par exemple, soutiennent le découpage territorial.

Pour l’un d’eux Norbert Mbayo Kabuya, si Kamina devenait le chef-lieu de la province du Haut Lomami, cette ville va se développer.

« Les gens sont pour le découpage et cela pour le développement de leur entité », estime-t-il, expliquant que le découpage du grand Kivu en trois provinces a permis au Sud-Kivu, Nord-Kivu et Maniema à se développer.

4 commentaires sur “Katanga: Gabriel Kyungu lance une pétition contre le découpage territorial

  1. Ce Norbert ‘bayo kabuya se trompe comme un analphabète. Quel Kivu qui est développée ? Tous les trois Kivu ressemblent aux villes moyenâgeuses. Sans courant, sans insfractutures dignes de non ? Moi qui te parle j ai déjà été à goma le chef lieu du nord Kivu, déjà été à bukavu sud Kivu et le maniema c est la brousse Mr kabuya. D abord au katanga le nom de kabuya ou mbayo il faut bien voir. Nous connaissons les noms katangais et les noms de l autre côté chez les manseba. Nous soutenons la démarche de rejetter ce découpage qui vise a afaiblir le katanga pour avoir dit non a la révision constate. Mais théoriquement je suis tout à fait d accord avec toi de dire que le développement commence par la base c.-à-d des petits groupes.

  2. Je suis Katangais, et je suis pour le découpage. Personne n’a le droit de parler au nom de tous les katangais, et personne n’est plus Katangais que les autres. Qu’est -ce que Kyungu a fait pour le Tanganyika en général et à Manono en particulier??? Cela fait plus de 60 ans que le Katanga est dans sa configuration actuelle et que tous les gouverneurs se comportent comme des maires de Lubumbashi. J’attend impatiemment l’avenement de la province du Tanganyika, au moins là Kyungu sera obligé de constuire chez lui s’il veut rester president de l’assemblée provinciale d’une province!

  3. Union nationale de fédéralistes du Congo?
    En quoi êtes-vous fédéralistes? car vous refusez la décentralisation.
    Des politiciens Girouettes, qui semblent ignorer même ce qu’ils doivent chercher.
    Je vous propose que vous devenez : Union nationale des Girouettes (à défaut de Guignols) du Congo.
    vous êtes frappés par la confusion jusqu’à ce que le secret sera dévoilé c’est à dire: les vraies origines de KANAMBE.

  4. Mr TUBAKOKABYO,laissez vos sentiments égocentriques de coté. Il ne faut surtout pas prendre les Katangais en otage, parce que vous avez la liberté de vous exprimer sur les ondes vous vous permettez de dire n’importe quoi? le SUD KIVU n’est pas ce que vous dites Monsieur, Nous sommes et restons très fier de notre gouverneur Excellence Marcellin Cishambo R. pour les efforts qu’il ne ménage afin que Bukavu et tout Sud Kivu redore l’image d’une ville Moderne.Ce que vous avez accepter de faire hier ne le récusez pas au aujourd’hui parce que vos intérêts et ambitions sont touchés? un peut de responsabilité. Le Katanga est l’une, comme toute autre province de la RDC que nous aimons bien, elle ne doit pas pour autant faire l’exception parce que vous le voulez, faites un effort mon frère TUBAKOKABYO d’apprécier a juste valeur l’élan du développement que prend ces trois provinces évoquées.

Ajouter un commentaire