Le Liban offre 500.000 dollars Us de bourses aux étudiants congolais

Liban-RDC-2En séjour à Kinshasa depuis le dimanche 5 février 2017, le ministre libanais des Affaires Etrangères a annoncé que son gouvernement était prêt à débloquer une enveloppe de 500.000 dollars américains représentant une cinquantaine de bourses en faveur des étudiants congolais.
Le chef de la diplomatie libanaise a fait cette annonce lors d’une visite effectuée hier lundi 6 février au Lycée  libanais, dans la commune de la Gombe. Selon GEBRAN BASSIL, cette enveloppe sera répartie sur une échéance de cinq ans, à raison de 100.000 dollars par an.  Il a précisé qu’une commission mixte, constituée d’experts libanais et congolais, devra au préalable étudier et fixer les critères d’éligibilité à ladite bourse. Celle-ci devra permettre aux bénéficiaires de supporter leurs études universitaires.
 
          « C’est avec grand plaisir que j’annonce que le Liban a décidé d’offrir 50 bourses étalées sur 5 ans, selon des critères qui seront établis  par une commission spéciale en la matière. C’est une indication de l’importance des relations entre le Liban et le Congo, et de l’échange humain qu’on espère réaliser au niveau de la jeunesse de deux pays et pour toutes les générations à venir », a déclaré à la presse l’homme d’Etat libanais.
          Le ministre libanais des Affaires Etrangères a indiqué que ce geste témoignait de l’intérêt qu’accorde son gouvernement au secteur de l’éducation en République Démocratique du Congo. A l’en croire, il est venu matérialiser la volonté du Liban de consolider la coopération bilatérale entre les deux pays, notamment dans le secteur de l’éducation.
          Gebran Bassil, qui était accompagné du ministre congolais de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, Gaston Musemena, est allé non seulement  se rendre compte du bon fonctionnement de l’école libanaise à Kinshasa mais aussi s’assurer d’une bonne intégration des enfants libanais dans la société congolaise.
Quant à Gaston Musemena, il a salué le geste du gouvernement libanais et son engagement pour l’éducation des enfants congolais. D’après le ministre de l’EPSP, l’éducation demeure un secteur prioritaire dans le programme d’action du gouvernement congolais.
          «C’est l’éducation qui donne la connaissance à l’être humain, et le Liban, qui est un pays partenaire, a compris qu’il faudrait commencer par ce secteur pour former l’homme. Et à partir de l’homme, on peut éviter beaucoup de calamités, de conflits, etc. C’est donc par l’éducation qu’on peut apprendre à l’enfant le bien à faire et le mal à éviter », a précisé Gaston Musemena.
Le directeur du Lycée Libanais, Halawi Abdel Amir, a pour sa part brossé succinctement l’historique de cette école et son rôle majeur dans l’éducation des enfants depuis sa création en 1979.
          Gebran Bassil a, au cours d’un dîner qu’il a partagé avec la communauté libanaise vivant à Kinshasa, le dimanche 5 février dans la soirée, félicité ses compatriotes pour leur réussite dans différents domaines : économique, culturel, social, etc. Il les a par ailleurs invités à toujours respecter les lois de la RDC. Il les a aussi appelés à accorder le maximum d’importance à la cohabitation pacifique avec la communauté congolaise.
Le Secrétaire général de l’association arabe Amad ISSAM a salué la visite du ministre libanais des Affaires Etrangères en RDC. D’après lui, cette visite vient renforcer  les bonnes  relations   qui existent déjà entre les deux pays depuis plusieurs années. Il a aussi insisté sur la nécessité d’une cohabitation pacifique entre les communautés congolaise et libanaise.
          Pour sa part, l’ambassadeur libanais à Kinshasa, Henry Kastoun, a rappelé le rôle de l’ambassade vis-à-vis des ressortissants libanais vivant en RDC et sa franche collaboration avec les autorités congolaise.
          Il convient de souligner que le ministre libanais des Affaires Etrangères, qui est arrivé dimanche soir à Kinshasa, est venu discuter avec les autorités congolaises des possibilités de renforcement des relations bilatérales entre les deux pays. Avant son retour dans son pays,  Gebran Bassil est allé échanger avec le Vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères, Léonard She Okitundu. Leurs entretiens ont porté sur les opportunités de renforcement de la coopération libano-congolaise.
Muriel KADIMA
loading...

Ajouter un commentaire