Arrangement particulier : 8 points examinés dont nomination du PM et mesures de décrispation. Voici les progrès et les points de blocage

La plénière de lundi 20 mars s’est penchée sur 8 points. 

Il s’agit notamment de la proposition de formulation du 2è paragraphe de l’article 7 sur le mode de désignation du premier ministre, la répartition des postes ministériels, le rôle de la CENCO, la présidence du CNSA, l’actualisation du chronogramme de la mise en œuvre de l’Accord, la constitution d’une équipe de rédaction de l’arrangement particulier, l’évaluation des mesures de décrispation, la fixation de la date de l’adoption et de la signature de l’Arrangement particulier.

La Majorité présidentielle a communiqué sa proposition sur la formulation relative à cette question : voici comment elle est libellée : «  A cet effet, le premier ministre est nommé parmi les candidats présentés au terme des consultations entre le président de la République et le président du Rassemblement ».

Le Rassemblement ne veut pas entendre parler de plusieurs noms.
En revanche ses membres sont d’accord sur le fait qu’il y ait consultation avec le chef de l’Etat.

Par rapport à la répartition des postes ministériels, une commission composée d’une dizaine de personnes est créée pour discuter de cette question et faire des propositions concrètes.

Concernant le rôle que la CENCO est appelée à jouer au sein du CNSA, la Majorité présidentielle souhaite présenter sa proposition à la CENCO avant de l’amener à la plénière.
Elle pourrait le faire ce mardi 21 mars.

Les questions se rapportant à la présidence du CNSA et l’actualisation du chronogramme seront traitées prochainement.

Pour ce qui est du comité de rédaction, les délégués ont préféré réactiver la commission qui avait été créée à ce sujet.

Le ministre de la justice a promis de faire un rapport complet sur la question de la décrispation. Il a répondu à certaines questions qui étaient posées en insistant sur le fait que le travail continue avec l’examen des dossiers au cas par cas.

Le lundi 27 mars prochain est la date fixée pour l’adoption et la signature de l’Arrangement particulier.

La prochaine plénière est prévue le mercredi 22 mars 2017 à 15 heures.

Zabulon Kafubu

15 commentaires sur “Arrangement particulier : 8 points examinés dont nomination du PM et mesures de décrispation. Voici les progrès et les points de blocage

  1. Il ne sera à rien de parler d’une date de la fin de travaux car ce n’est pas la première fois qu’on entend cela. Ou en étés vous avec la solution ‘d’intimidation’ que vous préconisiez en cas de blocage …

  2. Nous allons de propositions en propositions de reformulation en reformulation, de peu de points à plusieurs points.
    Qu’est ce qui a évolué dans le schemat de la MP? Rien du tout. Ils reviennent tjrs à la case du depart à chaque fois qu’ils essaient d’avancer.
    Nous prions à nos Eveques de mettre fin à cette messe, et nous dire le camp qui bloque.
    On est fatigué avec ce recul constaté à chaque reprise de ce fameux dialogue.

    1. D’accord. Les Eveques devraient en finir avec cette Comedie made in Kingakati et dresser la liste de saboteurs et bloquers du Compromis de la St Sylvestre – a commencer par le mec au qui se cabre illegitimement sommet se croyant « malin » apres avoir franchi le cap du 19 Dec.

      Cette liste elargie au boulanger de Kingakati et sa fraterie des Kanambe-Mtwale servirait alors aux partenaires internationaux dans l’application de sanctions plus severes d’ici peu.

  3. No quand même vous sois disant politiciens vous avez la mauvaise fois vraiment pour quoi vous faite souffrir la population pour vos interez personnel.

  4. S’il y a aucun progrès demain, il serait mieux tout soit remis en cause et qu’on recommence la négociation en commençant par le poste du président de république et descendre!
    Ça serait plus juste comme ça!
    Si non je pense que le peuple voit tout et il sait que faire et très vite!
    Nous avons peut-être besoin de notre 1789 aussi…

    Qui a deux oreilles n’a qu’entendre!

  5. MP=RASSOP, tous deux cours derrières les répartitions des postes ministériels et renforcement du glissement. Personne a le soucis d’organiser les élections le plus tôt possible. Bande des affameurs du peuple.

  6. UNE PROPOSITION AU RASSEMBLEMENT (voici les 3 noms à donner)

    * FELIX TSHISEKEDI
    * MARTIN FAYULU
    * PIERRE LUMBI

    POUR LA CNSA : La CENCO de b

    et nous verons là ou ils vont chercher à bloquer, une chose est vrai, la majorité n’a pas un candidat, il ne compte que sur KABILA. c’est pourquoi ils veulent le glissement, proteger l’accord qui ne lui permet pas de bliguer un 3e mandat et ou il n’ y a pas un referendum

  7. TOUT C EST DE LA POLITIQUE. NOUS POLITICIENS TOUS Y COMPRIS CEUX DE L OPPOSITION TRAVAILLENT POUR KABILA. ILS ONT ENTRAIN DE NOUS DISTRAIRE JUSQU A LA FIN ACCORDER A KABILA POUR QU ON LUI DONNE ENCORE DEUX ANS. MEME TRICK MOBUTU A FAIT APRES 1994, RENCONTRE MOUVANCE ET OPPOSITION. LES TSHISEKEDIS ET TOUT LES POLITICIENS SONT DES ESCROTS TOUT FAITS, LES MALHEUREUX DE NOTRE BEAU CONGO EST QUE NOUS AVONS PAS DES POLITICIENS. DES AVENTURIERS TOUT FAITS QUI PENSNT QU A LEUR PROPRE INTERET NO SEUL DE LA NATION CONGOLAISE.
    UN JOUR …..

  8. vous voulez jouer avec le peuple congolais ou quoi ?!!!!!
    sachez très bien qu’il y a un jour et ce n’est pas pour longtemps que vous chercherais par où se cacher et ça sera trop tard
    vous signez après chercher à tailler l’article 7 sur mesure
    bokomi nde kosakana na congolais, boyeba ke mutu oyo tobandaki koyokela aza lisusu te, mars esila kaka na badibanga nde bokoyeba biso tres bien

Ajouter un commentaire