Conflit foncier : L’Opposant Muyambo dénie la qualité d’héritier à Emmanuel Stoupis

D’après les investigations menées par Jean-Claude Muyambo en Grèce, au Ministère des Affaires étrangères de ce pays comme par devant ses juridictions, le Tribunal de Grande Instance d’Athènes ou le Tribunal de paix, il a été établi que Mme Vosnacis Caterina dont M. Emmanuel Stoupis qui se présente comme son fils et se prévaut de la qualité d’héritier, n’a aucune propriété foncière en RDC.
C’est ce qu’a déclaré l’Opposant J-C Muyambo, au début de sa plaidoirie, lors de l’audience tenue le 20 mars en chambre foraine à la Prison Centrale de Makala par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe.
Le bâtonnier Muyambo dit avoir été trompé dans sa bonne foi par M. Emmanuel Stoupis qui sans avoir aucune  propriété foncière en RDC, a pu bénéficier comme conseil le Cabinet J-C Muyambo.
Voilà pourquoi, Muyambo a rappelé devant le juge que les immeubles au croisement des avenues Adoula et Moero, dans la commune de Lubumbashi, à Lubumbsahi, dans l’ex Province du Katanga, appartiennent à M. Cituka qui a été appelé à comparaître lors de cette audience comme témoin.
Cituka a affirmé par devant le Tgi/Gombe, que c’est sur base de l’arrêté ministériel du ministre des Affaires foncières de novembre 1979 portant déclaration des biens sans maître qu’il a acquis, en octobre 1980, ces immeubles dont il dispose d’un certificat d’enregistrement.
C’est d’ailleurs Stoupis qui avait déclaré par devant le Parquet que Muyambo n’a jamais vendu ces immeubles. Ce qui devait en principe, éconduire le parquet, a-t-il fait observer.
Que non! Le Ministère public tient à le faire condamner, a-t-il stigmatisé.
 En rapport avec l’immeuble de Mayenge coin Kato, toujours dans la ville de Lubumbashi, il a été établi que c’est la Sonas qui avait annulé le certificat d’enregistrement de Mme Vosnacis pour revendre cet immeuble à M. Katebe Katoto qui en est le propriétaire.
Donc, c’est à raison que le premier juge l’ait disculpé sur cet immeuble.
En rapport avec les immeubles de Kolwezi, l’Opposant Muyambo a produit devant le Tgi/Gombe les preuves de propriété de ces immeubles.
Ils appartiennent à un certain Joachim Stoupis qui n’a aucun lien de parenté avec sieur Emmanuel Stoupis, fils de Vosnacis Caterina et de Alexandre Stoupis.
C’est donc sans qualité que sieur Stoupis Emmanuel réclame ces immeubles qui ne lui appartiennent pas et qui ont été vendus pendant que Muyambo fêtait son anniversaire en Afrique du Sud, a-t-il soutenu, tout en faisant voir que l’acte de vente produit par la partie civile est un faux, parce que ce n’est pas sa signature, ni son écriture.
C’est ici que Muyambo a trouvé que M. Emmanuel Stoupis pouvait être poursuivi comme usurpateur.
Enfin, les immeubles de Kasaji et de Mutshatsha sont des propriétés de M. Kalukuta, a-t-il rappelé, au regard de la Commission rogatoire diligentée par le Parquet Général de la République.
Alors comment va-t-il payer les dommages et intérêts à quelqu’un qui n’en a pas qualité? S’est interrogé Muyambo qui dit être disposé à purger sa peine, si l’affaire avait été traitée dans le respect des normes.
C’est ici que Jean Claude Muyambo dit que les preuves présentées par le ministère public ont été fabriquées puisqu’il ne reconnait pas avoir vendu un seul immeuble appartenant à M. Stoupis.
Muyambo qualifie Stoupis d’usurpateur et menace de le poursuivre par devant les juridictions grecques.
JCN

4 commentaires sur “Conflit foncier : L’Opposant Muyambo dénie la qualité d’héritier à Emmanuel Stoupis

Ajouter un commentaire