Badibanga prend Matata à contrepied en autorisant l’importation des véhicules de plus de 10 ans (document)

C’était l’un des marqueurs du gouvernement Augustin Matata Ponyo que l’ex premier ministre Samy Badibanga a fait sauter: l’interdiction d’importer des véhicules de plus de 10 ans en RDC.

Cette mesure, prise en 2012 pour notamment lutter contre la pollution et les accidents, a été abrogée le 4 avril 2016 par un Décret signé par le premier ministre Samy Badibanga et contresigné par les ministres des Transports(José Makila) , des Finances (Henri Yav) et du Commerce extérieur( Aimé Boji Sangara).

 » Tous les véhicules d’occasion, à importer en RDC doivent répondre aux conditions suivantes:
-avoir été mis en circulation sur une période n’excédant pas 20 (vingt)ans », dispose l’alinéa 2 de l’article 1er du Décret N° 17/004 qui modifie l’article 3 du Décret précédent.

Le premier ministre sortant justifie sa mesure en avançant deux raisons:

1. Il dit tenir compte du pouvoir d’achat de la population (supposé faible, NDLR).

2. Il déclare aussi l’avoir fait à la demande des transporteurs qui souhaitaient un assouplissement des conditions d’importation des véhicules d’occasion.

On verra si cette mesure va booster les recettes de la douane et si elle va requinquer l’ex Onatra qui s’est dit victime de l’interdiction des véhicules vieux de plus de 10 ans.
Alors que le problème de la baisse de l’activité économique est conjoncturelle avec la chute des exportations et des importations consécutives aux fluctuations à la baisse des matières premières: cuivre et pétrole en tête.

Le premier ministre Matata appréciera, lui qui voit son labeur partir en fumée.

Après son cadre macroéconomique, c’est le parc automobile de la RDC que son Décret a largement contribué à rajeunir qui vient de tomber.
D’où la question de la pérennisation des acquis économiques et sociaux en RDC?

(Ci-dessous le Décret)


 

Israël Mutala

13 commentaires sur “Badibanga prend Matata à contrepied en autorisant l’importation des véhicules de plus de 10 ans (document)

    1. Après cette mesure de MATATA ,la RDC est alimentée par le marché de DUBAI et Asiatique dont les véhicules sont presqu’à l’état neuf . Au lieu d’aller de l’avant exemple faire monter les véhicules directement au Pays comme en Angola , vous levez la mesure sans trop de réflexions en suivant les déclarants débout , il fallait associer la DOUANE les vieux machins paient chers la douane

      1. Nous autres saluons cette mesure;elle bonne pour nous…
        Que chacun fasse son travail comme il se doit et il n’y aura aucun problème…
        L’inspection adéquate de la mécanique s’impose;c’est tout…
        Dans tous ces pays dit avancés;il y’a encore des véhicules de 1918 et autres qui roulent encore sur les autoroutes;l’essentiel c’est la vraie et bonne inspection mécanique…
        Pour ça;notre appui à M.SAMY BADIBANGA.
        Vive la RdCongo.

  1. Bravo pour cette décision. Je tiens à souligner que les congolais sont pauvres et cette décision permettra à d’autres de pouvoir s’acheter aussi des voitures.
    Ce phénomène n’a fait que privilégier un camp en négligeant les autres…

    Il y a encore beaucoup à faire:
    Taxe à l’aéroport
    Passeport excessivement cher
    Le visa trop cher

  2. Le grand problème que rencontre les importateurs congolais ce sont les frais de douane et frais maritimes qui sont très élevés . Baisser les frais douaniers et vous verrez que les prix des articles de première nécessité sur le marché vont baisser et assouplir la misère du Peuple Congolais dont vous pretendez servir tout les jours alors que c’est le contraire. Ne tournez pas en Bourrique comme des aveugles. Notre douane est très très très chère!

  3. bonne idée mr badibanga les congolais ne survivent qu avec l article 15 ouvrez toutes les frontieres economiques baisser le prix de la douane ouvrons nous a la concurrence et vous verrez ce que sait faire le congolais merci pour cette nouvelle bravo mais les autres soit disant technocrates et macroeconomique sans effet sur la vie sociale rd congolais kiadi kibeni

  4. ns devons aller de l,avant pour le bien etre du peuple,samy badibanga comme premier ministre devrait faire un pas de plus et non chercher à compromettre ce que mapon a fait autoriser la circulation des ces vieux engins c,est chercher à augmenter le nombre de morts dans une capitale megapole comme Kinshasa.

  5. Matata avait raison. Partout dans le monde ce qui vient avant c’est la sécurité de la population. C’est en fonction de cette sécurité que l’Etat doit trouver des moyens pour booster son économie. Et ns, ns importerons toujours de vieux véhicules? On ne peut pas rêver un jour de produire un véhicule? Ceux qui le font, comment en sont-ils arrivés là. Chers congolais, ne soyez pas distraits par la politique et, donc par l’argent facile. Travaillons, travaillons et travaillons.

  6. Bravo Mr BADIBANGA,

    Merci de corriger le décret de Mr Matata, la sécurité routière ne dépend pas de l’âge de la voiture sinon de son état technique, du respect du code de la route et de la qualité d’infrastructure routière. L’interdiction de véhicules de plus de dix ans n’a favorisé qu’un petit nombre de la population avec la capacité d’importer de véhicules en provenance du Japon et de Dubai.
    Pour améliorer la vie du peuple congolais, je vous suggère à baisser les frais liés au dédouanement de véhicules importés, améliorer les infrastructures routières de l’ensemble du pays, éradiquer les tracasseries policières dans les grandes villes congolaises, favoriser l’investissement étranger dans le domaine de grandes usines de fabrication, favoriser le secteur du tourisme en baissant le prix de visas touristiques, gratuité pour l’enseignement primaire,…

    J’ai eu un rêve, le KONGO connaitra des grands jours…

  7. Décision non réfléchie. C’est malheureux pour un premier ministre. Les vieux véhicules vont encore encombrer les routes avec des pannes et provoquer beaucoup d’accidents. Et les recettes vont peut-etre augmenter, mais comme elles prennent toujours la voie des poches des dirigeants… Les nouveaux véhicules actuellement, c’est déja bien.

Ajouter un commentaire