Enseignement primaire, secondaire et professionnel : Le Père Tshibangu relève la nécessité de la pratique dans la science et la technologie

C’est à l’occasion de la 4ème édition de la semaine de la science et de la technologie organisée du lundi 17 au mardi 18 avril dernier que le père salésien de Don Bosco Tshibangu Léon-Antonio, professeur et préfet de discipline à l’institut de la Gombe II Don Bosco, a relevé la nécessité que joue la pratique dans la science et la technologie. L’homme  a également fait savoir qu’il est très important pour les écoles de disposer de laboratoires et ateliers pouvant aider les enfants à allier la théorie à la pratique, pour plus d’expérience.

Pour le père Tshibangu, bien que l’organisation de ce genre des journées nécessite beaucoup de moyens, c’est encourageant pour donner aux élèves l’occasion de transmettre à d’autres ce qu’ils ont appris.  » Pour cette édition c’est exceptionnel « , a indiqué le préfet de discipline,  » parce que c’est un groupe d’élèves ayant suivi la formation pendant deux semaines qui transmettaient leurs savoirs à d’autres élèves et cela passe plus facilement que ce qui viendrait de l’enseignant lui-même « .

Pour rappel, plus de huit mille visiteurs, essentiellement des élèves du primaire et du secondaire, étaient attendus la journée du mardi 18 avril à cette semaine de la science et des technologies, ouverte depuis le lundi à Kinshasa.
Cette 4ème  édition avait  pour thème  » la communication « . Elle visait à développer la culture scientifique, promouvoir le savoir-faire et susciter des vocations, indiquent les organisateurs.

» L’objectif était de développer auprès des jeunes et du grand public une culture scientifique et technologique, sensibiliser les gens sur les dangers que représentent la science et les technologies, pousser des gens à prendre de meilleures décisions et d’être des meilleurs consommateurs, développer auprès des populations  la culture scientifique pour qu’elles soient des consommateurs avertis et des créateurs « , avait indiqué Raïssa Malu, directrice  de l’ASBL  » Investing in people  » qui a organisé cette semaine scientifique. Selon elle, cette semaine vise aussi à  » susciter des vocation pour développer la nation « .

Un village de la science était installé au sein de l’institut de la Gombe, avec notamment des stands d’expositions, des conférences, des animations scientifiques et un concours national intitulé  » j’aime lire « . Des centres de recherche et des entreprises du domaine des technologies y exposent leurs travaux.

Par Thony Kambila

loading...

Ajouter un commentaire