Insécurité dans le Kasaï l: La Ceni renonce à l’enrôlement

Ce que d’aucuns redoutaient et finalement arrivé! Une partie de l’espace Grand Kasaï ne pourra pas bénéficier des opérations d’enrôlement en tout cas pas tant que la situation sécuritaire ne  sera pas améliorée.
Il s’agit du Kasaï et Kasaï Central. Le président de la Ceni l’a fait savoir le jeudi 20 avril , en marge de la rencontre d’une délégation de la Centrale électorale avec celle de la SADC.
Corneille Nangaa ne cache pas ses  inquiétudes  face à l’évolution de la situation  dans cette partie de la République et  indique en outre que les matériels de la Ceni ont tous été pillés dans le territoire de Luebo,  de quoi compliqué encore la tâche de la Centrale électorale  d’autant plus que ces matériels proviennent de la France et nécessite une longue procédure.
Au regard du développement de la situation sur le terrain, l’hypothèse d’une prolongation des opérations d’enrôlement n’est plus à écarter estime déjà certains observateurs,  ce qui pourra avoir un impact sur le calendrier électoral. Voilà qui fait dire à d’autres que le pays s’éloigne progressivement de l’organisation des élections conformément à l’Accord du 31 décembre 2016, lequel prévoit  la tenue de la présidentielle, des législatives nationales et provinciales au plutard en décembre 2017.
En attendant, la Ceni dit s’atteler à la préparation  du lancement  de  son opération d’enrôlement et d’identification des électeurs  dans la dernière aire opérationnelle. Elle comprend 13 provinces dont la ville province de Kinshasa.
Élysée ODIA

13 commentaires sur “Insécurité dans le Kasaï l: La Ceni renonce à l’enrôlement

  1. Raphael Combattant

    - Edit

    Reply

    Tout EST fait pour priver les kasai des deputes…entre Kivu et kasai ou est ce qu’il ya plus d’insecurite? Nanga Kabiliste.

  2. Comme par hasard.
    L’enrôlement s’est déroulé sans encombre au Nord-Kivu plus de 2 millions, province orientale… mais au Kasaï fief hostile au pouvoir pose problème.
    De qui se moque-t-on?

  3. Nous y sommes, les choses se précisent maintenant et comme nous le savons tous Kabila n’avait pas gagné les élections aux Kasai, il était de loin distancé par le défunt Etienne TSHISEKEDI allez-y comprendre la suite!

  4. les kabilistes savent. ce qu ils font avant de nomer le nouveau chef kamuina nsapu le ministre d interieure a vait declare qu il avait la paix une fois l equipe du general avec les deux connel sadigi et consor la tuerie reprend il y a quellque chose de louche la querre au kasai est maintenue par le le gouvernemment en place que les internatinals fasse leur enquete voila pour quoi les deux missionnaires ont etes tues nous demandons qu une enquette soit approfondi

  5. Il s »agit d’ une ÉRECTION et non d’ une élection. Nanga-Kabila: la corde soutient le pendu, tout se passe comme prévu; festival de cafouillages, felonie politique, braconnage du droit, calomnie, corruption comme mode de vie.

  6. Une proposition consistant à programmer tout l’espace grand kasai en dernier lieu parmi les provinces restantes avait été faite à la CENI lors d’un atelier . Elle avait été rejetée sans motif valable par les »experts » de cette dernière . Alors, nous avions compris que cela procédait d’un plan visant à réduire le poids politique des provinces hostiles à la pérennisation de la démocrature dont l’espace kasaien.

  7. *****Mr. Kabila et sa bande sont epuisés d’arguments pour tenter desesperement de retarder les elections car Mr.Kabila ne doit plus presenter sa candidature. Ils sont cuits et aux abois. Malgre vos strategies criminelles avec vos motifs successives non fondés pour tenter de retarder les election pour cette fois ci, le moment viendra toujours pour que ses elections aient lieu sans Mr. Kabila.

    *****Le temps et la verité ne sont pas du coté Naanga et KABILA. Le pouvoir appartient au people.

  8. Jonathankamuha3@gmail.com

    - Edit

    Reply

    Cela intervient provisoirement et ce le même gouvernement qui dit il un calme au kasai .ainsi qu’il continu donc avec l’enroulement.

  9. Nangaa doit mettre fin à ses aventure, c’est vraiment honteux. Nous les Kasaïens, exigeons sans délai le lancement immédiat de l’enrôlement au Kasaï et au Kasaï – Central. chaque congolais a droit a une carte d’électeur.

  10. c’est une leçon pour les aventrieux politiques kasaïen.nous attendons la reaction de boshab et consorts quant à la décision de nangaa.ceci prouve une insuffisance en matière politique chez les politiciens du kasaï.

Ajouter un commentaire