La troïka de la SADC à Kinshasa pour pousser les acteurs politiques congolais à dialoguer

Quelques chefs de la diplomatie de la SADC séjournent depuis quelques jours à Kinshasa. Ils veulent pousser les acteurs politiques congolais à dialoguer et à trouver des solutions durables à la crise politique actuelle. Des consultations sont prévues avec les figures de proue de la classe politique ( Majorité et Opposition ) ainsi que de la société civile.

Après l’échec des discussions du Centre interdiocesain, les pays de la sous-région d’Afrique australe s’impliquent pour éviter le chaos au pays.
La délégation conduite par le ministre tanzanien des Affaires étrangères avait déjà séjourné à Kinshasa.

Elle retourne certainement avec des pistes de solution, après avoir analysé les positions des uns et des autres.

Alphonse Muderhwa

loading...

4 commentaires sur “La troïka de la SADC à Kinshasa pour pousser les acteurs politiques congolais à dialoguer

  1. L’homme noir écoute !!!
    Le Vrai Rassop montre pas absurde que la Kabilie n’a jamais voulu négocier mais souhaitait des ralliements pour continuer les Djalelos.
    Cela prouve une fois de plus qu’ils avaient sciemment violé la constitution et son Esprit pour s’éterniser au pouvoir… le pire… sans le moindre résultat! Le discours-projet de Kabila devant le congrès en fin mandat en est la preuve la plus éloquente.
    Un aveu d’impuissance qui, hélas, n’a pas poussé les « loosers » à tirer les leçons et conséquences.
    Les congolais et la communauté internationale doivent aider Kabila à comprendre qu’il est hasardeux de commencer une carrière de dictateur au 21e siècle. La fin ne peut être que tragique.
    Qu’on intègre dans la négociation le versant de garanti pour Kabila et sa famille. Qu’on leur garantisse la sécurité, l’immunité et la conservation d’une partie de leur fortune (je sais que les gens vont raller mais c’est le prix à payer). Aussi ceux qui ont des intérêts cachés qui dépendent de Kabila négocient la garantie de leur fortune tout en acceptant de remettre la RDC dans ses droits et s’intégrer totalement dans son développement et renoncer définitivement à la mafia. Même choses pour les officiers de l’armée et aux cadres des services du renseignement.
    Que le Rwanda, l’Ouganda et l’Angola soient aussi associés à ces négociations car ils perçoivent des millions de la RDC grâce à la Kabilie et ils ne sont pas prêts à renoncer à leur proie.
    Il est de l’intérêt de tous d’œuvrer dans ce sens. Pour l’Afrique, une dictature de longue durée en RDC cloue au pilotis le développement de toute l’Afrique. Les conséquences du sous-développement de l’Afrique dans la crise écologique qui s’annonce aura un impact mondial dont nul ne peut prévoir l’ampleur.
    Une chose est sûre. La crise d’eau qui s’annonce dans l’avenir proche sera accompagnée d’un déplacement massif des populations africaines du nord et du sud vers le centre et de l’Est vers l’ouest. C’est-à-dire le bassin du Congo.
    Un tel phénomène avec la RDC faible comme aujourd’hui augure un avenir sombre pour la race noire. Quelques années plus tard la forêt équatoriale laissera la place au désert avec deux conséquences : 1) Les africains disparus ne revendiqueront plus leur pseudo souveraineté sur leurs matières premières et 2) le deuxième poumon du monde après Amazonie aura disparu.
    Les européens, américains et asiatiques resteront en vie certes mais porteront le masque à gaz pour l’éternité !
    Celui qui a des oreilles d’entendre… ?

  2. le Ministre tazanien est venu confirme si kabila a des problemes ou bien il va pronloger son mandat il sera du sur que les peuples congolais est fatigue de kabila trop ce trop le grand probleme du ministre tazanien si kabila quite les pouvoir l argent du congo qu il a inveti en tazanie les banques les hotels meme la petite soeur sisi et les Janette ont investis en tazanie mais le president de la jeunesse P P R D MR PATRICK a investi ou dans village

  3. Devant un peuple en léthargie, d’autres peuples décident de leur destin. Defintion dans Larousse: État pathologique de sommeil profond et prolongé , sans fievre ni infection, caractérisé par le fait que le malade est susceptible de parler quand on le réveille mais oublie ses propos et se reprend. État de torpeur, d’apathie et d’extrême affaiblissement.

  4. oui cette bande des batards n est pas la pour resoudre la souffrance des congolais je parle evidemment de cette minable classe politique dite congolaise

Ajouter un commentaire