Uniformisation des bulletins scolaires. EPSP : Gaston Musemena remet officiellement le nouveau lot aux élèves !

Dans la Ville-Province de Kinshasa, les bars, installés dans les coins et recoins des avenues, si pas dans les avenues, poussent comme des petits champignons. Conséquences, les habitants de ces milieux sont victimes des tapages nocturne et diurne. Bref, la pollution sonore devient le lot quotidien des kinois. Certains s’en complaisent et passent plus de temps à se rendre dans des bars après le boulot, et même avant le boulot. Il y a toujours des gens prêts à dépenser pour se satisfaire. Pour les barmans, les bars sont rentables, parce que c’est un moyen de loisirs pour cette population qui n’a pas meilleures activités après  une dure journée de travail. Ils préfèrent oublier leurs maux pendant quelques instants. C’est aussi une dégradation pour la jeunesse qui, au lieu de se consacrer aux activités utiles pour rendre service à la nation, sont là plutôt, pour gâcher leur vie dans des bars, en s’enivrant comme pas permis. Encore que le prix des bières fabriquées sur place est abordable. D’où vient que les jeunes congolais se livrent aux futilités. Après avoir sillonné dans quelques endroits de la Capitale, le constat était déplorable. Dans les milieux reculés, les bars deviennent un endroit où les gens se livrent à la débauche et où toutes les immoralités sont mises en avant. Avenue après avenue, la musique se joue à un son insupportable, gênant les voisins de la place qui se plaignent. Et, à force de se plaindre, et comme il n’y a aucun changement, ils deviennent des habitués à ce son désagréable qui retentit de partout. Cette prolifération constitue une barrière pour le développement du pays. M. MARC KALALA,  marié et père de 5 enfants, a laissé entendre que la fermeture des bars serait utile pour protéger la jeunesse. L’aspect positif qui va en résulter, c’est qu’il y aura moins d’ivrognes inconscients que l’on retrouve parfois en pleine route couchés à même le sol, comme morts. Ensuite, que des mesures sévères soient prises autour de ces bars, qui rendent  improductive la population.

Yvette Nyota 

loading...

Un commentaire sur “Uniformisation des bulletins scolaires. EPSP : Gaston Musemena remet officiellement le nouveau lot aux élèves !

  1. Monsieur le journaliste , vous avez oublié les Eglises dites de réveil qui produisent les mêmes effets que les bars : nuisance sonore de nuit comme de jour, population improductive en attente de MIRACLE, separations dans les familles suite aux predications sur la sorcellerie et les liens familiaux, etc.

    L’Etat congolais doit ouvrir l’oeil et le bon…

Ajouter un commentaire