Prof André Mbata à la Majorité présidentielle (MP) et aux “Tambourinaires du pouvoir” kabiliste

Cessez de rêver, il n’y aura pas de référendum constitutionnel pour accorder un troisième mandat au Président Kabila

Il est le constitutionnaliste congolais le mieux connu dans le pays et en dehors des frontières nationales non seulement à cause des enseignements qu’il donne dans plusieurs universités, mais aussi et surtout pour avoir contribué à donner le coup fatal qui avait envoyé la MP au tapis après qu’il ait relevé les “hérésies” dans le livre de son collègue Prof Evariste Boshab qui était intitulé Entre la révision constitutionnelle et l’inanition de la Nation. Ce livre commandé et financé par le gouvernement préparait le terrain pour une révision de l’Article 220 de la Constitution afin de donner à  Joseph Kabila une présidence à vie ou à durée indéterminée.

La MP était certes battue KO, mais elle n’avait pas abandonné pour autant. Enivrée récemment par sa “pêche miraculeuse” dans la “marre des opposants” elle a réussi facilement à débaucher certains vrais-faux membres du Rassemblement et du Front pour le respect de la Constitution alors que la fameuse Opposition signataire de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine était déja bien en poche, la MP a finalement levé l’option d’un référendum en vue de faire sauter l’Article 220 de la Constitution. La décision aurait été formellement prise lors de la réunion de son Bureau politique tenue à Kinshasa le 13 mai 2017 et au cours de laquelle, comme à l’ apogée du MPR, Parti Etat, “la fidélite sans faille au Chef de l’Etat” comme règle de discipline a été rappelée aux membres de ce groupe que Laurent-Désiré Kabila aurait qualifié de “conglomérat d’aventuriers”. L’annonce en a été faite sur tous les médias par Alain Atundu Liongo, l’ancien chef des services de sécurité de Mobutu devenu porte-parole de la MP par la magie de la “Révolution de la Modernité”.

Moins de 48 h après, pour confirmer que Mr Atundu ne faisait qu’exprimer la position de la MP et du Président Kabila, Autorité morale de la MP et initiateur du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), comme dans le jeu de relais, c’est le tour de Me Célestin Tunda ya Kasenda de se donner une tribune pour repercuter la nouvelle dans un article  publié par Forum des As et relayé par 7 sur 7 dans leurs éditions du lundi 15 mai 2017 sur la politique africaine du Président français Emmanuel Macron. Me Célestin Tunda, cet ancien vice-ministre de Kabila et collègue de promotion du Prof Evariste Boshab, est licencié en droit de la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, mais nul ne sait quelle université ou académie lui avait otroyé un diplôme de “spécialiste en géopolitique” comme il se présente. Par ailleurs, comme tous les traîtres pudiques de la Nation qui se voilent le visage, il se cache ou il a bien honte de mentionner qu’il est aussi le Secrétaire général adjoint du PPRD en charge des questions politiques et relations extérieures. Il conclut son article par cette confession:

La mise en œuvre de l’Accord de la saint Sylvestre nous a révélé clairement que le Raïs Joseph Kabila ne pourra pas abandonner la gestion du pays du jour au lendemain de n’importe quelle manière. Sinon ce serait l’embrasement généralisé du pays. En conséquence, il faut se préparer à booster une autre dynamique. Le Rwanda de Paul Kagame ainsi que le Congo de Sassou Nguessou ont réussi pacifiquement leur virage.

Il est donc clair pour ceux qui étaient encore trop naïfs pour ne pas le croire que le Roi Kabila ne veut pas de la mise en oeuvre de l’Accord de la Saint Sylvestre ainsi qu’il l’a “révélé” (à sa MP et au monde entier) suivant les mots utilisés par Me Tunda lui-même. Très bien placé parce qu’étant la troisieme personnalité du parti présidentiel (PPRD), Me Tunda nous apprend que contrairement au discours officiel,   Joseph Kabila n’est pas favorable aux élections et cherche par contre à se cramponner au pouvoir par le recours au référendum comme Paul Kagame au Rwanda et Sassou Nguesso au Congo.

Interrogé lundi après-midi alors qu’il venait d’arriver pour une conférence à Maputo au Mozambique, Prof André Mbata n’a pas été prolixe dans sa réponse qu’il a donnée sur un ton ferme et convaincu comme à  son habitude:

Que ces messieurs et dames de la MP cessent de rêver. Il n’y aura pas d’ “inanition de la Nation” par référendum constitutionnel sur l’article 220  pour consacrer une monarchie présidentielle. Le compte à rebours a commencé. Cette MP dont vous entendez parler et qui vous donne l’impression d’être forte et soudée derrière son Autorité Morale ne sera plus. Si vous m’ appelez le 15 mai 2018, un nouveau Président de la République aura déjà  passé plusieurs semaines comme chef de l’Etat congolais au Palais de la Nation.

Considérant “depuis fortement entamées les réserves de ses connaissances en droit”, Prof André Mbata a souhaité que Me Célestin Tunda ya Kasende qui a étudié le droit public international puisse se recycler pour se faire une bonne interprétation du Titre VII, spécialement les Articles 218 et 220 de la Constitution. Prof Mbata a tenu a rappeler ce qu’il n’a cessé de dire depuis juin 2013:

Le référendum n’est possible que sur les matières révisables et non pas sur celles qui sont implicitement ou expressément intangibles comme la forme républicaine de l’ Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du Gouvernement, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ainsi que le nombre (deux) et la durée (cinq ans) du mandat du Président de la République qui sont verrouillées par l’Article 220 de la Constitution.

Ainsi, par exemple, de même que le référendum est exclu pour une matière comme la forme républicaine de l’Etat, qu’on ne peut pas aller au référendum pour ré-établir l’esclavage, supprimer les droits et libertés des citoyens ou renoncer à l’indépendance du pays, aucun référendum constitutionnel ne peut non plus porter sur le nombre et la durée  du mandat du Président de la République qui n’ a donc pas d’ autre choix que de dégager au terme de son second mandat.

La MP et ses juristes ont intérêt à apprendre ou à reapprendre les fondamentaux du droit constitutionnel congolais en vigueur au lieu de se fier aux nombreux aventuriers, affairistes, retraités ou ménopausés intellectuels qui se recrutent dans ses rangs ou à l’étranger comme Didier Maus. L’Autorité Morale qui avait déclaré ne pas avoir dans son entourage (PPRD et MP)  dix personnes compétentes pour développer le Congo se moque bien de leurs gesticulations et prépare déjà sa vie après la présidence en sanchant que le peuple congolais est résolument debout pour contrer tout coup d’Etat contre la Constitution. Il ne fléchira pas tant que la première alternance democratique ne se sera opérée en RDC.

 

Propos recueillis par Ibrahim Seck

 

 

loading...

19 commentaires sur “Prof André Mbata à la Majorité présidentielle (MP) et aux “Tambourinaires du pouvoir” kabiliste

  1. nous commencons par remercier c gd homme, monsieur le professeur André Mbata pour son travail k’il ne cesse à donner au quotudien pour l’avenir de ce grand pays, un coup de de chapeau vs ai donné de la part de ns congolais du sang, soucieux de l’avenir de notre pays la RDC ke ns ns heriter difficilement par la colonie belge. ke c prostitué politique sache k’il n’aura pas et jamais la referendum pour la RDC. on a besoin du changement.

  2. merci bcp monsieur le professeur pour ce combat, on a rien a vs donné mais le tout puissant se souvienne de vs. ns sachons k nous aurons les elections en decembre 2017. point barre.

  3. VOILA UN VRAI PROF.

    1.  » aucun référendum constitutionnel ne peut non plus porter sur le nombre et la durée du mandat du Président de la République qui n’ a donc pas d’ autre choix que de dégager au terme de son second mandate « .

    2.  » La MP et ses juristes ont intérêt à apprendre ou à reapprendre les fondamentaux du droit constitutionnel congolais en vigueur au lieu de se fier aux nombreux aventuriers, affairistes, retraités ou ménopausés intellectuels qui se recrutent dans ses rangs.. »

    3.  » L’Autorité Morale qui avait déclaré ne pas avoir dans son entourage (PPRD et MP) dix personnes compétentes pour développer le Congo  »

    Un kabila qui arrive A dire que vous etes des INCOMPETENTS mais c’est grave. Dans la MP il y a des soit disant  » Profs « , voila comment la corruption vous a rendu ridicules.
    SCIENCE SANS CONSCIENCE. VOUS AVEZ VENDU VOS AMES. DES IRRESPONSABLES.

  4. La soit-disant majorité ou la Kabilie joue avec le feu sans pour autant mesuré l’Ampleur que sa peut prendre au niveau du pays. Nous, nous disons bien que Kabila a fait 16 ans au pouvoir sans redressé le pays de la misère de tout un peuple et la Kabilie pense qu’il vont éternisé Kabila au pouvoir comme il l’ont fait avec Mobutu. Il y a eut Mobutu mais pas un deuxième! Et s’ils osent de faire quoi que se soit et avant même d’oser, ça sera une déclaration de guerre contre le peuple. Et encore ils pensent que c’est un peuple naïf qui ne peut rien faire. Et nous disons s’il faut que Kabila reste à vie au pouvoir ici au Congo mieux vaux embraser ce pays avec le feu et ce qui vont restaient en vie restent pour le construire, et ça le servira comme leçon!

  5. Commentaire:on vous meprisera par celui que vous avez flatté et on vous reconnaîtra par celui que vous avez forcé pour son épanouissement. les flatteurs de l’ex pseudo MP doivent prendre conscience.

  6. Notre cher professeur, nous serons toujours derrière vous pour mettre le bâton dans le roue contre ces prostitués intellectuels kabilistes qui ignorent même l’essence de leur vie. Aucun référendum ne passera pour favoriser la democrature de notre pays.

  7. Notre cher professeur, nous serons toujours derrière vous pour mettre le bâton dans le roue contre ces prostitués intellectuels kabilistes qui ignorent même l’essence de leur vie. Aucun référendum ne passera pour favoriser la democrature dans notre pays.

  8. Le prof. Mbata est cool: ménauposés intellectuels! Quelle expression! Ils ne peuvent plus produire comme une femme qui a atteint un certain âge et est devenue incapable de concevoir et de donner naissance à un bébé. Kekiekkiekie, la MP et ses juristes!

  9. Ce qui est arrivé à SESE SEKO en 97 risque aussi d’arriver aux dirigeants actuels.
    Je crois que le vrai entourage de Kabila(sa femme, sa mère et ses enfants) devraient lui prodiguer des conseils afin qu’il fasse:
    1. Une déclaration officielle de QUITTER LE POUVOIR EN DÉCEMBRE 2017.
    2. QUE LA CONSTITUTION CHARGE LE PRÉSIDENT DU SENAT À ORGANISER LES ÉLECTIONS DANS 120 JOURS à partir le la démission du président sortant.

    Je pense que c’est cela l’unique voie salvatrice pour Kabila et ses proches! Le reste c’est le profit de la bande qui l’entoure et qui est prête à L’ABANDONNER AU PREMIER COUP DE VENT CONTRAIRE.

    USIDANGANYWE!

  10. Le referendum constitutionnel aura lieu sans doute.Le rais est encore trop jeune pour aller ala retraite.Le rensemblement perd son temps en revant un jour de prendre le pouvoir alors qu’elle totalement aux abois.
    Alons tout simplement aux elections et vous verez que rais les raportera haut la main avec 99.7% pour un nouveau mandate de 30ans,apres la modification dela Constitution qui sera issue du refenrendum.

  11. Tres bien Monsieur Andreoka. Oui notre Rais JKK est encore jeune. grand frere a Macron de la France en ce moment. Esperons que l’un d’entre eux suivra l’exemple de l’autre! Esperons..

    Tu peux aussi demander aux gens qui sont a tes cotes: que signifie la constitution d’un pays! qui signe et jure de l’application des articles de la constitution d’un pays. Peut etre cela pourra t’aider sans pour autant changer ton camp! Asuivre.

  12. Juristes incapables de contextualiser les cours à l’environnement socio-politiques dans lequel ils vivent sont des « repetiteurs » des « perroquets ».
    Le droit constitutionnel est un cours de première année de droit.

  13. Merçi, Merçi beaucoup Mr le professeur de nous épaulé nous les pauvres qui n’ont pas eu la chance d’avoir un titre académique. Les malheurs du peuple congolais est connu de tout les mondes, parce-que le pays est gouverné par un étranger est appuyer par nos propres frères, qui sont assoiffé e l’argent, comme Mr ATUNDU et MENDE, SHE OKITUNDU, OLENGA, LUSANGA BONGANGA, Rager LUMBALA et les autre qui se sont servit du nom de Tshisekedi pour gagner la confiance du peuple : Dieu vient de les confondre comme il avait confondu le Roi DAVID d’ISRAEL.
    Peuple débout prenais votre destiné en main pour sauver notre pays du main de RWANDAIS, UGANDAIS, BURUNDAIS qui nous ont qualifié a de lâche et a des gents qui ne se soucies pas de leurs morts. Facile à corrompes.
    YAV T.

  14. Commentaire voila un grand prof qui peut devenir un jour president de la rdc mais avec des petits profs comme bochab , kin kie , mova la rdc restera toujours par terre . Merci prof mbata

  15. le regime finissant de kabila se trompe de peuple et de periode, la MP compare la constitution de la RDC a celle de congo_brazza ou du Rwanda, ce qui est une preuve qu’ils(intellectuels de la majorité) n’ont pas lus ces constitution!, il n’aura pas de référendum!!!

  16. Bravo professeur, laisse les, vivres, leurs rêves, la rdc n’est pas le Congo, le Burundi , ni le Rwanda, nous nous préparons à la guerre pour sauver notre nation que le petit rwandais a détruit, le kadogo, avec la complicité des congolais assoiffés d’argent, qui dans leur intérieur savent bien qu’ils sont dirigés par un imposteur nommé hypolite kanambe alias kabila.

Ajouter un commentaire