A la tête d’une forte délégation : Nangaa au chevet de l’abbé Malumalu

Le président de la Ceni dit avoir trouvé son prédécesseur dans un état stable!

Il a été annoncé pour mort. L’ancien président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), l’abbé Apollinaire Muholongu Malumalu, est bel et bien en vie. Il est toujours hospitalisé à Atlanta, aux Etats-Unis d’Amérique où il poursuit des soins médicaux.

A ce propos, des sources ont parlé de la visite au pays d’Obama d’une délégation composée des membres de la CENI, des membres des confessions religieuses et de la Société civile, qui s’est rendue au chevet du prêtre catholique souffrant depuis plusieurs mois.

L’importante délégation congolaise, conduite par le président de la CENI, Corneille Nangaa Yobaluo, s’était rendue aux Etats-Unis d’Amérique pour réconforter le malade. Le membre de l’Assemblée plénière de la CENI, Benjamin Bangala Basila, a lui aussi fait partie de la délégation.

Les autres personnalités ayant effectué le déplacement des USA sont l’Evêque de Butembo-Beni, Monseigneur Melchisédech Sikuli, le président de la CIME (Commission d’Intégrité et Médiation Electorale, le Révérend Delphin Elebe Kapalayi, et un délégué de la Société civile, Père Rigobert Minani, ainsi que l’ambassadeur de la RDC aux Etats-Unis d’Amérique, François Balumuene et le médecin personnel de l’Abbé Malumalu, le docteur Sulu. Des Membres de sa famille biologique ont eux aussi fait partie de la délégation qui a séjourné aux Etats Unis.

Rentré au pays depuis hier mercredi 15 juin 2016, le président de la CENI a rassuré que l’abbé Malumalu, son prédécesseur, est bel et bel en vie. Sa santé, bien que critique, s’est plutôt stabilisée ces derniers jours. Corneille Nanga a démenti du coup la nouvelle qui s’était répandue à travers le pays faisant état du décès de l’Abbé Malumalu.

Corneille Nangaa a également précisé que l’abbé Malumalu est dans un état critique depuis 10 jours, suite à la dégradation de sa santé.

« Mais il est en vie », a-t-il souligné une fois de plus. Et d’ajouter, « nous l’avons vu, il nous a reconnus. A ce jour, son état est stable. Il est lucide et coopérant. Nous suivons la situation de prêt conformément au règlement intérieur de la CENI ».

Par LKT