Aimé Kilolo persiste et signe : « Je ne me suis jamais porté candidat aux élections en cours en RD Congo »

L’ancien avocat de Jean-Pierre Bemba et actuellement membre du Front Commun pour le Congo, Aimé Kilolo Musamba, était devant la presse nationale et internationale ce mercredi 5 septembre 2018.

Au cours de ce face à face, le juriste congolais est une fois de plus revenu sur la polémique liée à l’invalidation de sa supposée candidature par la Commission Électorale Nationale Indépendante, à la députation nationale et provinciale.

Et à ce sujet, Aimé Kilolo signe et persiste en affirmant qu’il ne s’est pas présenté comme candidat à une quelconque élection en RDC.

« Je tiens à signaler d’emblée que je me suis jamais porté candidat aux élections en cours en République Démocratique du Congo. C’est un choix libre que j’ai opéré après une lecture minutieuse de la Constitution en vigueur dans notre pays et un exercice circonstancié des cas d’inéligibilité prévus à l’article 10 de la loi électorale », a-t-il déclaré.

Selon A. Kilolo, pour la circonscription de Malemba-Nkulu, il a été démontré que c’est la candidature de son père, dont il porte le nom, qu’il s’agissait.

« Pour ce qui est de la députation provinciale à Lubumbashi, je n’y ai jamais fait acte de candidature à quelque titre que ce soit. Cela est d’autant plus évident que je n’ai jamais signé une quelconque déclaration de candidature, tout comme je n’ai jamais signé un document de consentement à mon investiture comme candidat titulaire ou suppléant », précise-t-il.

Pour Kilolo, cette prétendue invalidation de sa candidature, relève soit d’une faute lourde, soit d’une usurpation de son identité à des fins non encore élucidées.

Cette énième déclaration de l’ancien avocat de Jean-Pierre Bemba contraste avec celle de la CENI qui avait confirmé le 30 août dernier par l’entremise de son vice-président Norbert Basengezi, que la candidature d’Aimé Kilolo avait été invalidée pour défaut de nationalité et subornation des témoins.

Jephté Kitsita