Attendu au gouvernement : José Makila a refusé le ministère des Affaires sociales

Coté proche de Léon Kengo, l’autorité morale de l’Opposition dite républicaine, José Makila Sumanda était parmi les acteurs politiques de l’Opposition qui était attendu au sein du Gouvernement Matata II. Mais, à l’arrivée, le président de l’Alliance des Travaillistes congolais pour le Développement (ATD) est absent sur la liste.

Jusqu’à la dernière minute, il était pourtant de l’équipe, expliquent des sources proches du Palais de la Nation.
Mais José Makila a décliné le poste qu’on lui a proposé parce qu’il n’était pas satisfait du portefeuille offert.
« Président d’un parti qui a plus de députés élus que l’UFC de Léon Kengo Wa Dondo, José Makila Sumanda a refusé d’être ministre avec rang protocolaire inférieur au ministre d’état Michel Bongongo », a révélé à nos confrères de Top Congo, un proche des négociateurs.

« Dimanche encore, il espérait que toutes les promesses lui faites allaient être respectées, ajoutent des sources. Les présidents Léon Kengo et Aubin Minaku l’ont personnellement appelé, en insistant pour qu’il accepte le portefeuille des Affaires sociales (non repris dans la liste du nouveau gouvernement publiée dimanche).
Joint par Top Congo FM, José Makila a refusé de s’exprimer, se contentant juste de rappeler « qu’il est et demeure toujours dans l’Opposition ». Ses proches disent qu’il n’est ni amer ni fâché, mais déçu du fait, qu’à ce niveau, « les gens ne tiennent pas leurs engagements pris vis-à-vis de lui ». Est-ce que sa position est définitive ou pourrait-il prendre la main toujours tendue ? Réponse de son entourage : « Il n’est pas preneur, pas à un rôle non digne de son poids politique, ni au gouvernement, ni à une entreprise publique. Il est d’ailleurs déjà depuis tôt le matin en commission au Parlement. En pleine activité de député national élu, ce qu’il ne négocie qu’avec ceux qui tiennent toujours parole, ses électeurs qui l’ont élu par deux fois ».
CONGO NOUVEAU