Dialogue : l’intersyndicale nationale du Congo interpelle Majorité et opposition

dialogueLes responsables de principales plateformes syndicales des travailleurs du Congo-Kinshasa considèrent que le pays est actuellement bloqué et qu’il faut urgemment créer les conditions de cohésion nationale pour le sortir de la crise. Ils craignent que cette situation débouche sur une implosion politique, économique et sociale du pays avec de conséquences incommensurables. Dans leur déclaration, ils tirent la sonnette d’alarme et interpellent majorité et opposition sur l’impérieuse nécessité de la tenue du dialogue inclusif. ‘‘ En tirant les leçons des élections politiques de 2006, de 2011 et du soulèvement populaire de janvier 2015, l’Intersyndicale nationale du
Congo prévient les acteurs politiques, toutes tendances confondues, sur les conséquences des retombées de ces agissements incontrôlés sur la structure politique, économique et sociale de la nation, à l’approche de la fin constitutionnelle du mandat politique actuel’’, a indiqué Guy Kuku, le président de la Confédération démocratique du travail. Les leaders syndicaux invitent le président Joseph Kabila à finaliser rapidement les consultations en prenant en compte toutes les couches sociales représentatives au sein de la classe politique et de la société civile. ‘‘Nous pensons qu’il faut que le dialogue rassemble inclusivement tous les acteurs politiques et de la société civile
parce qu’ils vont débattre de questions vitales de la paix et de l’avenir de la république’’, Cléophas Mukadi Mulumba. Par ailleurs, l’Intersyndicale demande à l’ensemble de l’opposition politique de comprendre la nécessité de s’investir dans ce processus historique, en vue de la mise en œuvre des conditions réalistes pour la réussite de
ce dialogue politique.