Ebola, «Le gouvernement s’en sort», dixit Kabange Numbi

Le gouvernement de la Rd-Congo arrive à contenir le virus d’Ebola. C’est le ministre de la santé publique, Félix Kabange Numbi, qui l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse réunie le samedi 6 septembre à son cabinet de travail.
Dans son speech, Kabange Numbi a dressé un état des lieux de la manière dont le virus se comporte dans le territoire de Boende. Selon le patron de la santé, 54 cas des personnes atteintes du virus ont été enregistrés dont 14 confirmés au laboratoire, 22 cas probables et 23 cas suspects. Et d’ajouter : « 32 cas des décès cumulés dont 9 confirmés sans oublier 336 personnes contactés qui sont suivies ». Pour contenir cette maladie à virus Ebola à Djera, Kabange Numbi a affirmé que des mesures ont été prises par les autorités sanitaires. Il cite notamment la mise en place à Djera d’un centre de traitement construit par le MSF-médecins sans frontière avec une capacité de douze lits pour le cas des personnes confirmées à virus Ebola. Un laboratoire mobile a été déployé sur terrain pour diagnostiquer en temps réel les personnes atteintes du virus. A ce stade précise Kabange Numbi, personne ne peut entrer à Djera sans passer par un chek up complet. Tous les services du gouvernement sont instruits pour rassurer les entrées et sorties dans ce secteur. Pour ce faire, l’organisation mondiale de la santé a disponibilisé une pirogue avec deux hors-bords pour permettre aux services de sécurité de surveiller les rivières afin de contrôler les mouvements de la population de Djera et de son environ. La prise en charge du personnel de la santé, déployée à Djera pour venir au chevet des malades, fait partie des mesures préventives, a fait savoir Félix Kabange Numbi. Le ministre de la santé a mis en place deux stratégies pour éviter des nouveaux cas à virus Ebola. Parmi ces stratégies figurent : Pas un ménage sans désinfectant et un village assaini. Kabange Numbi affirme que l’UNICEF va travailler avec les villageois pour que tout enterrement quelque soit l’origine du décès, doit être assuré par l’Etat. Revenu précipitamment d’Harare au Zimbabwe où il a pris part à la réunion des ministres de la santé de la région de la SADC, Kabange Numbi a reçu des éloges de ses homologues de la manière dont la Rd-Congo maîtrise cette épidémie, laquelle est de souche différente de celle qui sévit en Afrique de l’Ouest depuis décembre 2013. La rencontre avait pour objectif de mettre l’accent sur le règlement sanitaire international qui a pour objectif de contenir l’épidémie et non de restreindre les mouvements des populations et de leurs biens.
yves buya