Effets Burkina-Faso : le lunatique Claude Mashala nargue les rd-congolais

« Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » dit une maxime. La fraîche crise Burkinabé, qui a vu Blaise Compaoré chassé du pouvoir par le peuple,nous en donne une illustration parfaite. Le pétitionnaire pro-révision Claude Mashala, cadre de la Majorité présidentielle, ne trouve aucun lien entre la révision aux pays des hommes intègres et la révision au pays de Lumumba.

Au lieu de retirer illico presto son immorale pétition compte tenu notamment de l’évolution tragique de la crise burkinabé, Claude Mashala, très proche d’Evariste Boshab, a décidé de maintenir son projet. Comme pour narguer les kinois, ce cadre du parti présidentiel (PPRD) a affirmé que « malgré le Burkina, le changement constitutionnel est maintenu en RDC ». Avec une légèreté déconcertante, celui qui veut se faire passer pour plus royaliste que le roi, a dit que « la RDC n’est pas le Burkina. Il faut cesser cette mauvaise comparaison parce que les réalités ne sont pas les mêmes. Là-bas, il y a un individu qui a voulu taire le nationalisme. C’est le contraire avec notre pays où le président Kabila a ressuscité le nationalisme».

Pour le besoin de la cause, le compagnon de la chanteuse Tshala Mwana, ne relève pas que les mêmes faits sociaux dans les mêmes conditions produisent les mêmes effets dans un espace géographique différent. Et à y regarder de près le processus de révision constitutionnel burkinabé ressemble fort à celui qui se dessine en RDC. Car les deux ont pour unique but de bidouiller la Constitution au profit d’un individu. La seule différence est que l’article 37 burkinabé sur la limitation des mandats présidentiels n’est pas verrouillé comme son homologue congolais le 220. Mashala a déclaré que sa pétition a déjà recueilli 100.000 signatures pour demander le changement de la Constitution. Ses équipes assure-t-il s’affaire à classer les signatures par province après quoi il a annoncera la date du dépôt de sa pétition. Pour modifier l’actuelle Constitution, Mashala, candidat malheureux à la députation, a toujours le même argument aussi court : la Constitution des belligérants » sans démontrer en quoi cette belligérance est nocive. Et d’ailleurs dire que la Constitution de 2006 modifié unilatéralement en 2011 par la Majorité présidentielle, n’est pas une constitution des belligérants car la belligérance évoquée par les révisionnistes avait pris fin en 2003 avec la conclusion de l’Accord Global et Inclusif suivi de la Constitution d’un gouvernement d’union nationale. C’est 3 ans plus tard que la Constitution actuelle fut adoptée en référendum après une large consultation de toutes les couches de la population selon les propos de l’ancien sénateur RCD-KML Mende Omalanga. Claude Mashala, le pantin de Boshab, joue avec le feu. Ne pas tirer les leçons de la chute de blaise Campaoré, lui et les autres courtisans kabilistes ne serve ni leur chef ni l’Etat rd-congolais mais leur ventre. C’est des « ventrocrates » qui s’en fuiront les premiers quand la rue grondera. Rira bien rira le dernier !

28 commentaires sur “Effets Burkina-Faso : le lunatique Claude Mashala nargue les rd-congolais

  1. J’ai personnellement suivi le Porte parole du Gouvernement Campaore qui avait tenu le même discours à la veille de leur chute. Ce malheureux courtisan se trompe à lui même.

  2. Laissez-le faire. Je suggere vivement a notre presse a concentrer des reflixions et des articles vers les Activistes des la Societe Civile. Nous constantons le caractere diversifiee et disparate de notre tissu social, du a la pauvrete et a l’egoisme… Les Eglises, les ONG, Associations, souffrent du CRONIQUE CANCER congolais de la division…. Le temps n’est plus a repondre a des energumens qui sont endurcient dans leur entetement… C’est une vastes distraction, et ils savent pourquoi ils le font… Que notre presse se concentre comme le journaux « Elima » et « Le Potentiel » qui ont beaucoup sensibiliser les Etudidiants des annees 1990. Nous nous occuperons de Boshab, Mende, Mashala, et le brahanimiste Mungulu, au moment venu… Ce moment viendra… C’est tres sur.

  3. Le Burkina n’est pas la RDC…c’est le peuple souverain qui va trancher ; dans un sens ou dans un autre…vive la liberté et la démocratie, oeuvre de Joseph Kabila…

  4. C’est des gars qui veulent montrer des biceps alors qu’ils n’en ont pas et pour preuve malgré la tricherie il n’a pas su être élu. Il se porte en premier sur la liste des cibles à détruire totalement si jamais la kabilie s’entêtait.dans son plan périlleux de la révision constitutionnelle.

  5. AU LIEU DE REFUSER QUE LA CONSTITUTION SOIT REVISITEE IL FAUT PLUTOT PROPOSER LA DATE OU ELLE LE SERA POUR REDRESSER CE QUI DOIT L’ETRE. LA RDC=LA RDC. IL Y AURA DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN 2016 ET CELUI QUI EST AIME PAR LE PEUPLE CONGOLAIS (PAS PAR LES 2 MIOS DES KINOIS), SERA ELU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

  6. CLAUDE TOZOLOBA OZOYOKA TE MAIS YO DABORD TU ES VILAIN COMME LE QUEU DE DE BORDELLE TSHALA MUANA. CLAUDE ,BOSHAD ,MENDE , ZACHARIE, KALOMBO UN JOUR VIENDRAS SANS OUBLIER LE VOYOUX DE MATETE SOIT DISANT MAITRE CHALEUR TOBOSANI YO TE OYO NIOSO OLOBA TO ZA NA NGO

  7. Si Kabila avait un tant soit peu de jugeote, il prendrait ses clics et clac et rentrer d’où il est venu. C’est vrai, comme dit un de ses courtisans; La RDC n’est pas le Burkina, mais le Congo est un volcan qui peut se réveiller à tout moment, alors il faut faire attention aux larves qui risquent de tout emporter. Les Mashala, Boshab, Mende, Minaku et autres larbins risquent d’être emportés la fureur du volcan.

  8. Vraiment ce monsieur ne veut pas voir et il se retrouvera dans le gouffre, c’est malheureux que des congolais qui, pour des raisons obscures, persistent volontairement dans le mal juste pour servir des intérêts individuels. L’histoire proche doit servir de leçon pour un futur proch, à chacun de savoir comment s’y prendre et quitte au peuple de balayer ceux qui iront à son encontre.

  9. Bashala,il faut que sa famille le dise a sesai de flater au Rwandais les biens de la rdc, tu es envouetee par les sprits mechants,ton temps ou le delais de votre maitre magicien ,pour toi,c,est la fin, tu blague aux congolais comme nous qui te parle en personne,meme,quoi,tu n,echapera pas,dans quelle pays,nous sommes, attend la fuite de kabila, apres tu sera haisent par les Rwandais,comme en rdc, tu fait la politique de flaterie,mais votre maitre kabila ,il vous connaisent,qui etes vous,les petits et nouveau revenu politiciens congolais,qui aime l,argent,que construire votre pays comme les autres. je te previent nous aussi ,nous sommes determinees,quant aura changer la constitution,tu vera,sera ton le jour que coutera ta vie.

  10. Non vous vous trompé le camps monsieur Mashala, si vous osez mettre votre projet pour en discuter je pense qu’ on va écrire de nouveau l’histoire du congo. Beni on a commencé par détruire le statut de votre idole c’est pour dire on ne veut pas de lui, il ne maitrise rien pendant 13ans, il a instauré un régime des voleurs.

  11. lol.. ecoutez: laissons donc faire les choses. n’oubliez pas que cette tentative a ecourter le mandat de compaore qui courrait jusqu’en 2015. en fin de compte sa gourmandise lui a meme fait perdre ce pouvoir qu’il aurait du garder jusqu’a l’an prochain! alors, si kabila tien aussi a quitter la presidence avant 2016, encourageons-le! le plus tot il tentera son tripatouillage, le plus tot son histoire appartiendra au passee 🙂

  12. Laissons Mashala et ses amis flatteurs nous anticiper le depart de leur chef KABILA . Mashala, Bababaswe, Atundu, Minaku, Mende, Lushima et tant d’autre, tokozua bino na maboko bokosambua lokola mbongo ya ebende

  13. Ne vous en faites pas, pendant l’agression des rébellions,Kabila disait aux agresseurs qui pretendaient être prèt de prendre Kinshasa, QU’IL EST LEUR EST PERMIT DE REVER, de même, il est permit à ces flateurs de revés à modifier la constitution mais le profiteur de la situation, Kabila trés rusé et malin ne se prononce jamais à ce sujet, et d’ici peu, il leur reniera, la sage Mama Olive est là pour lui rappeler sa parole d’OFFICIER qu’il avait promit dans une intervieuw, suivez seulement les déclarations de son prôche Françis Kalombo, ne vous laissez pas distraire par les autres, qui veulent se rendre important, BIENTOT ils chercheront où se cacher.

  14. le Burkina n’est pas la RDC car la revolution des congolaise sera bcp plus amplifie , .. j’ai conseille au President Kabila que je respect bcp de ne pas toucher a la constitution , sinon il va finir en exile … Monsieur le president vous pouvez bien vivre au congo si vous respecter la constitution que vous avez promulguee … et tu vas tranquillement bouffer ton argent avec respect et immunite ici au congo …. Mashala akosayo te c’est un profiteur ,

  15. les Opposant ce ne pas le moment de dormir pendant que le profiteur de Mashala s’active pour sa maudite petition de 100.000 signatture …. l’opposant peut aussi le contree a presente une petition de plus de 100000 signature , Jean Claude Vuemba , Franck Diango , Vital Kamerrhe , Fayulu Badibanga et autre il faut faire un bloque , pour faire echec au revisionninste

  16. tous sont des makaque depuis quand a tu dejas entandis du changement coans- nstitutionelle qui est regilier dans un pays ce n’est au congo ou quand nous tandons vers les election il faut d’obliger qui est le changement du constitution cette foix ci non et non au blague kabila ne joue pas , laisse la place au congolais enfant du pays ton 17 billiard des dollars t’attend va en mager dans la paix toi mashala quel genr de kasain est tu est tu va mourire quant ton president tuer part car tu est connus partout , tu n’iras nul part tu sera au pays alors on saurat quoi te fair 2016 ne pas loin tien a ca .

  17. Comparaison n’est pas raison, faire le parallélisme entre Kinshasa et Ouagadougou est certes facile mais pas évident, en effet il s’agit là de situation bien différente. A l’inverse des burkinabais, le peuple congolais dispose de plusieurs réseaux pour faire entendre sa voix. Rare sont en effet les pays d’Afrique dont les opposants disposent d’autant organes de presse ( visuel comme audiovisuel) à leur solde comme
    l’opposition congolaise. Quant à moi, je suis persuadé que le peuple congolais est assez mature pour savoir quoi faire.

  18. sehemu yangu ni wapi?

    - Edit

    Reply

    Si les soit disant opposants parviennent a brouiller la situation avec leur refus du referendum, pourtant prevu par cette meme constitution que la majoritE veut reviser, le Katanga sera ingouvernable et pourra se retirer de votre cochonnerie de Kinshasa. Faites attention car Kabila est le ciment qui maintient encore ce pays uni….

  19. katangais faites ce que vous voulez,vs regretterez cela.toute fois que chaque province devienne autonome pr eviter que ces égoistes nous dirigent tous

  20. Le Burkina doit servir d’exemple, mais malheureusement que les Congolais n’ont pas la culture de révolte car trop peureux et très préoccupés à chercher d’abord à mettre sous la dent. C’est d’hommage de le dire tout haut.

Ajouter un commentaire