Élections : « Malgré la validation de certaines candidatures d’opposants, le combat de l’inclusivité et de la crédibilité doit se poursuivre » (JB Ewanga)

Le secrétariat général de Ensemble pour le Changement du Congo (Ensemble) s’est réuni ce vendredi 7 septembre 2018 à Kinshasa, en l’absence de son secrétaire général Delly Sesanga, se trouvant en dehors du pays en mission. Cette réunion était axée autour de 2 points essentiels notamment : les questions d’actualités et les actions de mobilisation.

S’agissant des questions relatives à l’actualité, le secrétariat de Ensemble s’est penché sur les dernières décisions prises par la Cour Constitutionnelle en rapport avec les requêtes introduites par les candidats présidents.

Et à ce sujet, le secrétariat a condamné la mise à l’écart de certains leaders de l’opposition par la Cour. Mise à l’écart montée de toutes pièces selon lui, pour humilier les congolais.

« Pour Ensemble, bien que les amis soient admis, le combat pour l’inclusivité et la crédibilité des élections doit se poursuivre. Et Ensemble poursuivra ce combat jusqu’à ce que son leader Moïse Katumbi Chapwe arrive au Congo et dépose sa candidature, comme candidat président de la République, et nous y tenons fermement », a déclaré Jean-Bertrand Ewanga, porte-parole de Ensemble.

Pour le Secrétariat général de Ensemble, le retour de Katumbi et le dépôt de sa candidature, ne se négocient pas.

« Nous n’avons pas de cadeau à faire. Il faut que notre leader arrive parce qu’il a été empêché. Lui, n’a pas été frappé par la Cour Constitutionnelle, mais c’est le FCC avec leur chef n’ont pas voulu que notre leader revienne au Congo. Et pour ça, nous allons poursuivre le combat de l’inclusivité et de la crédibilité des élections conformément à l’accord de la Saint Sylvestre », a renchéri Ewanga.

Malgré la validation de certaines candidatures des leaders de l’opposition, Ensemble estime qu’avec la mise à l’écart de Katumbi, et les invalidations de Bemba et Muzito, les élections ne seront pas inclusives et encore moins crédibles.

Jean-Bertrand Ewanga a, en définitive, confirmé qu’il n’existe aucune polémique et aucun conflit entre Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi et l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, et ce malgré la dernière sortie médiatique de Francis Kalombo.

Jephté Kitsita