GÉNÉRAL CHARLES BISENGIMANA À BENI : « LE GOUVERNEMENT A DÉBLOQUÉ LA SITUATION DES POLICIERS IMPAYÉS DEPUIS BEAUCOUP D’ANNÉES »

Le général Charles Bisengimana, commissaire général de Police nationale congolaise (PNC), a rassuré mercredi 7 janvier 2015 à Beni (Nord-Kivi, Est de la RD Congo) du déblocage par le gouvernement central de la « situation des policiers impayés depuis beaucoup d’années ».

Après avoir « fait un constat, entre autres l’évaluation des besoins de la PNC à Beni et à Oïcha », il annoncé que, « pour le problème des salaires, le gouvernement a débloqué la situation des policiers impayés depuis beaucoup d’années ».

« Rien que pour le territoire de Beni, nous avons plus de 350 policiers pour lesquels le salaire a été débloqué et qui doivent toucher d’ici là», a-t-il précisé au cours d’une causerie morale.

Mauvaises conditions de travail

A cette occasion, plusieurs policiers ont dénoncé leurs « mauvaises conditions de travail », dont « l’absence d’armes et d’équipements, le non-paiement de leur solde depuis plusieurs années… ».

Le général Charles Bisengimana a rassuré les policiers, qui sont confrontés dans le territoire de Beni à l’insécurité créée généralement par des groupes armés étrangers (rebelles ougandais de l’ADF-Nalu et rwandais des FDLR), qu’il « rentre à Kinshasa avec les états de besoin » qu’ils lui ont exprimés.

«La police a des armes. Certes, ces armes sont insignifiantes, donc ne sont pas suffisantes. Mais, nous avons pris bonne note et nous rentrons avec les états de besoin pour qu’il puisse y avoir complètement d’armes par rapport aux éléments de la police qui n’ont pas d’armes », a répondu le commissaire général de la PNC à la question relative à l’efficacité des policiers qui « travaillent sans armes, en patrouilles et à pieds ».