Gouvernement de cohésion : l’observatoire de la parité plaide pour 30% de femmes

femmesMarcheL’observatoire de la parité plaide pour au moins 30% de femmes ministres et 30% de femmes élues aux élections locales. Cette ONG estime que le prochain gouvernement et les prochaines élections locales, municipales et urbaines sont une double opportunité de faire progresser significativement la question de la parité en RDC. La première opportunité à saisir est celle de la constitution du gouvernement de cohésion nationale. Pour l‟observatoire de la parité, ce gouvernement devrait compter au moins 30% de ministres femmes, à condition que le président de la République reste cohérent avec son engagement. Joseph Kabila s‟était en effet prononcé en faveur de ce pourcentage lors de la conclusion des concertations nationales en octobre 2013 à Kinshasa. La seconde opportunité est liée à la révision de la loi électorale prévue au cours de cette session parlementaire de septembre. L‟Observatoire de la parité recommande l‟introduction obligatoire de quotas de femmes dans les listes de candidats des partis politiques. Pour parvenir à ce résultat, l‟ONG sensibilise aussi les femmes. Elle les appelle notamment à envoyer des messages téléphoniques avec «30%» au président de l‟Assemblée nationale et aux députés en plénière, bien qu‟elle ne donne pas de numéros de téléphone. Elle appelle aussi les femmes à organiser, individuellement ou collectivement, des rencontres avec les élus de leurs circonscriptions pour les encourager à adopter des articles plus favorables à l‟élection des femmes.