Ituri : des écoles fermées à Bunia autorisées à rouvrir

Les autorités scolaires de la cité de Bunia, en Ituri (Province Orientale), ont autorisé à des écoles fermées pour non viabilité à rouvrir ce lundi 8 septembre. Elles affirment que ces écoles se sont conformées aux normes imposées par le ministère de l’Enseignement (EPSP). Dans la collectivité de Walendu Bindi la rentrée scolaire a eu lieu, malgré l’activisme du Front de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI). Le chef de cette entité craint cependant des perturbations du cycle scolaire en cas d’offensive de l’armée contre cette milice.

Les rues de Bunia étaient envahies lundi par des élèves dans leurs traditionnels uniformes bleu et blanc.

Au Complexe Scolaire Nelson Mandela, 80% des quelque six cents élèves inscrits étaient présents.

La rentrée est restée timide, par contre, au Complexe Scolaire Nyamukau-ville, que les autorités scolaires avaient décidé de fermer quelques mois plus tôt.

Malgré sa réhabilitation par l’EPSP, certains parents hésitent à inscrire leurs enfants dans cette école privée.

Parmi les 39 écoles inscrites sur la liste des écoles non viables, 30 ont été autorisées à rouvrir et seulement 9 définitivement fermées.

Dans la chefferie de Walendu Bindi au sud de Bunia, le chef de la collectivité, Peke Kaliaki, affirme que la rentrée des classes était effective.

Il redoute cependant une perturbation des enseignements en cas de reprise des affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et la FRPI de Cobra Mata.

Peke Kaliaki appelle encore une fois les FARDC et la Monusco à privilégier la voie pacifique pour obtenir la reddition de Cobra et ses hommes. Cela, dit-il, pour sauver l’année scolaire qui a démarré ce lundi matin.