Kananga-Meurtre des experts de l’ONU : Vincent Manga chargé par deux prévenus et un renseignant

Plus d’une semaine après, le procès sur les meurtres des experts de l’ONU au Kasaï-Central, a repris lundi 05 novembre dernier à Kananga.

A l’audience du jour, le policier Honoré Tshimanga ( arrêté à l’époque de l’insurrection) invité comme renseignant, a révélé avoir été libéré sur ordre du prévenu Vincent Manga.

Ce dernier est présenté, par le ministère public comme chef de la milice qui avait décidé de la mort des experts des Nations-Unies, Zaida Catalan et Michael Sharp.
Ce policier a indiqué même s’être servi de la photo prise avec Vincent Manga pour ne pas être inquiété sur la route par d’autres miliciens.

Interrogé, le prévenu Bula Bula a également chargé Vincent Manga d’avoir décidé de la mort des experts, parce qu’il était considéré comme chef de la milice.
Par rapport aux biens des experts, c’est plutôt le prévenu Jahira Mulumba qui a expliqué à l’audience avoir vu Vincent Manga procédé à la distribution des téléphones portables, après les meurtres.

Parlant du prévenu Bula Bula, il indique l’avoir vu décidé de garder les chaussures des experts.
Pour sa part, Vincent Manga a rejeté toutes ces accusations, expliquant n’avoir pas été impliqué dans cette affaire.

La prochaine audience est fixée pour ce jeudi 8 novembre.

Sylvain Mukendi