Kasaï Central – Affaire Kamuina Nsapu: 53 écoles détruites non rehabilitées depuis 2 ans

53 écoles, dont 49 du cycle primaire détruites à la suite des affrontements entre forces de l’ordre et miliciens Kamuina Nsapu au Kasaï-Central, n’ont pas été réhabilitées malgré la reprise des activités scolaires.

Le directeur provincial de l’EPSP, Simon Zono a livré ces chiffres, lundi 3 septembre à Kananga, à l’ouverture des travaux de la promotion scolaire (promo scolaire), placés sous le thème: «La qualité de l’éducation, notre préoccupation».

Il a noté que les affrontements entre forces de l’ordre et les milices de 2016 à 2017 ont affecté le système éducatif dans cette province.

«Une forte déperdition en général, perturbation du calendrier scolaire, destruction de 53 écoles dont 49 du primaire. 46% de déperdition aux épreuves hors-sessions de l’examen d’Etat 2017 », a souligné Simon Zono.

En plus de cette déperdition scolaire, le directeur provincial de l’EPSP au Kasaï-Central a déploré le déplacement des enseignants de sous-divisions de Dimbelenge I et II, Dibaya I et II, Kazumba Sud, Est et Nord vers la ville de Kananga à la recherche de leurs salaires.

Pour sa part, la  ministre provinciale de l’EPSP (enseignement primaire, secondaire et professionnel) au Kasaï-Central reconnaît les conditions de travail difficiles des enseignants.

A l’occasion, l’autorité provinciale a remis les documents scolaires aux responsables des établissements scolaires.

Sylvain Mukendi