Kasaï-Central : le calme est revenu après la régénération du conflit champêtre à Dimbelenge

Le vice gouverneur du Kasaï-Central, Manix Kabuanga, a appelé ce vendredi 14 septembre 2018, la population de Katende à la cohabitation pacifique.
Dans ce village, un conflit opposait deux tribus autour de l’exploitation des champs de maïs.

« Le gouvernement provincial après avoir été informé sur cette situation, a dépêché une équipe du secteur opérationnel et des experts afin de chercher un climat de paix. Et à ce jour, tout est calme », a dit le vice-gouverneur qui fait office de son titulaire en mission.

Le week-end dernier, des dégâts ont été enregistrés, notamment quelques habitations brûlées, suite à ce conflit.

«A Katende, près de cinquante personnes ont été tabassées par les Bakwa Ndaye dans la forêt. Ils ont brûlé cinq maisons. Ils ont saccagé les cultures des maïs et de manioc. J’ai envoyé des militaires dans la forêt. La police, l’ANR, la DGM sont allées s’imprégner de la situation sur place. Il y a toujours des tensions dans la forêt », avait affirmé l’administrateur du territoire de Dimbelenge.

Sylvain Mukendi