Katanga : des réfugiés angolais regagnent volontairement leur pays

L’opération de rapatriement volontaire des réfugiés angolais vivant au Katanga a débuté lundi 8 septembre à  Lubumbashi avec un premier groupe de 400 personnes qui ont pris place à bord d’un train qui les conduit à Dilolo avant de traverser la frontière angolaise.

Selon Radio Okapi, une cérémonie a été organisée dans l’enceinte  de la SNCC en  présence du consul général de l’Angola et de plusieurs autorités de la province du Katanga.

Le chef du bureau du HCR au Katanga, Robert Wolo, a salué un « moment  crucial pour les milliers d’Angolais qui se retrouvent encore sur le sol congolais ».

Sur les 22 000 réfugiés angolais enregistrés dans la province du Katanga, 18 000 se sont portés candidats au rapatriement volontaire. Les autres ont décidé de rester vivre en RDC. Il a, par ailleurs, reconnu les efforts  menés  par  les autorités congolaises pour protéger  ses  concitoyens,

Le vice-consul angolais au Katanga a rappelé que ces Angolais avaient fui par vagues successives l’oppression coloniale, la construction des lignes de chemin de fer ainsi que les affrontements entre le MPLA, le FNLA et l’Unita luttant pour la prise du pouvoir en Angola..

Le diplomate angolais a relevé que ce retour est facilité par les accords  tripartites RDC-HCR-Angola.

« C’est très magnifique. On nous a bien accueillis. On nous a aussi bien rapatriés », s’est réjoui un Angolais qui rentrait dans son pays.
Cette opération de rapatriement volontaire doit se clôturer le 31 décembre  prochain.

Les autorités  congolaises ont  promis de protéger juridiquement  les Angolais qui ont choisi de rester vivre en RDC.

Une opération similaire de rapatriement volontaire est également organisée à Kinshasa.