Le PGR appelé à libérer l’opposant Moise Moni Della

Depuis que la commission Décrispation aux Négociations directes du centre interdiocedain a obtenu, après de longues tractations, la libération de 4 prisonniers politiques sur 7 listés par le Rassemblement, le dossier de Moise Moni Della patauge. Aucun signe ne démontre que le leader de CONADE ( nom de son parti politique) sera libéré. Malgré les bonnes déclarations du ministre de la Justice ajoutées à celles de son collègue de la communication et médias, le blocage persiste.  « … Nous venions d’apprendre du Ministre ayant la Justice dans ses attributions qu’il a été décidé de libérer Monsieur Moïse Moni Della depuis le lundi 02 janvier 2017 et du Ministre de la Communication et Medias, Porte-parole du Gouvernement, mais cette libération peine à être effective », se désole Me Pongo Wonya, le commissaire national chargé des Affaires juridiques et Droits de l’homme du CONADE.
Pourtant, l’information sur la libération de Moni Della s’est répandue, ces derniers jours, comme une trainée de poudre. De la prison, le principal bénéficiaire de cette mesure de décrispation ne semble pas voir le bout du tunnel. Face à ces tergiversations, le CONADE s’est adressé au Procureur général de la République pour lui demander de cesser de jouer la montre, de se mettre rapidement à l’oeuvre, afin de libérer l’opposant Moise Moni Della. « C’est une recommandation du compromis politique et elle doit être respectée et appliquée sinon on parlera de la mauvaise foi », rappelle le défenseur des droits de l’homme, Me Georges Kapiamba. Le parti membre de la plateforme « Alternance pour la République » s’indigne de constater que les choses tirent en longueur et que son leader continue à croupir sans raison en prison. Au Maître de l’action publique, le CONADE l’invite à agir vite, à lever tout obstacle administratif, pour faciliter la relaxation de son leader.
conade

Présidence du Parti

Transmis copie pour information à :

 

  • Excellence Monsieur le Président de la République (Avec nos hommages les plus déférents) ;
  • Excellence Monsieur le Ministre de la Justice et Gardes des Sceaux ;
  • Monsieur Représentant du Secrétaire Général des Nations-Unies à la Monusco ;
  • Monsieur le Représentant résidant du Bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’Homme ;
  • Monsieur le Président de la CENCO ;
  • Monsieur le Représentant de la Noce apostolique ;
  • Monsieur le Procureur Général du Parquet près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe ;
  • Monsieur le Procureur de la République du Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe ;

          (Tous à Kinshasa/Gombe)

 Objet : La libération de Monsieur Moïse MONI DELLA IDI, Président national du Parti Conservateurs de la Nature et Démocrates, CONADE en sigle. A Monsieur le Procureur Général de la République à
Kinshasa/Gombe.

 

                                                                       Monsieur le Procureur Général de la République,

 

Notre Parti « Conservateurs de la Nature et Démocrates », CONADE en sigle, saisi votre autorité au sujet de la libération de son Président national Moïse MONI DELLA IDI, privé de liberté depuis le 19 septembre 2016 et se trouvant à la prison centrale de Makala jusqu’à ce jour.    

En effet, l’Accord politique du 31 décembre 2016 piloté par les Evêques de la CENCO, a prévu en son sein des mesures de décrispation politique, dans lesquelles il a été ordonné la relaxe sans délai de certains prisonniers politiques et d’opinions, parmi lesquels notre Président susnommé  a été cité comme cas emblématique.

Dans la perspective, nous venions d’apprendre du Ministre ayant la Justice dans ses attributions qu’il a été décidé de libérer Monsieur Moïse MONI DELLA depuis Lundi 02 janvier 2017 et du Ministre de la Communication et Medias, Porte-parole du Gouvernement, mais cette libération peine à être effective. Pendant qu’entre temps, dans l’opinion nationale qu’internationale et dans toute la presse sa libération a été déjà annoncée.

.  

C’est pourquoi, nous venons solliciter votre implication personnelle, en tant patron de l’action et maitre de l’action publique, aux fins de lever tout obstacle administratif et de rendre effective la liberté de Moïse MONI DELLA tant il est vrai que l’Accord de la CENCO prévoit sa libération sans délai.       

                                                   Comptant sur votre sens élevé de responsabilité, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Procureur Général de la République, l’expression de notre profond respect et meilleurs vœux pour l’année 2017.                                

                                                                                        Fait à Kinshasa, le 05/01/2017

 

Pour le CONADE

Maitre PONGO WONYA

 

Commissaire National chargé des Affaires Juridiques et Droits de l’Homme 

Alphonse Muderhwa

Un commentaire sur “Le PGR appelé à libérer l’opposant Moise Moni Della

  1. Pingback: Le PGR appelé à libérer l’opposant Moise Moni Della: Actualité CONGO RDC – Congo 7sur7 – ACTUALITE CONGO RDC

Ajouter un commentaire