Lisanga Bonganga: « Avant d’arriver à 3 noms, on commence par le 1er nom»!

Lisanga Bonganga a appelé, cet après-midi, les évêques à transmettre au Président de la Republique le nom de Felix Tshisekedi pour le poste de premier ministre de la transition car toutes les 5 composantes du Rassop ont soutenu sa candidature pour ce poste qui revient de droit à ce regroupement conformément à l’accord du 31 décembre 2016. Selon lui, il serait temps d’entrer en contact d’une manière officielle avec la majorité autour des évêques pour débloquer la situation afin de matérialiser la nomination de leur candidat au poste de premier ministre. Répondant à la question de 7SUR7.CD sur l’exigence d’un minimum de 3 noms faite par la majorité présidentielle à ce sujet, le président de la Coalition des alliés de Tsisekedi, CAT en sigle, estime que les négociations devraient déjà débuter avec le nom de Félix Tshisekedi introduit par le Rassop car avant d’arriver à 3, on commence par 1. Il serait plutôt question que des contacts soit établis et que des discussions soient engagées autour de cette candidature. Et ce n’est qu’après examen des points positifs et négatifs de cette proposition que des conclusions pourront être tirées car le débat ne peut être engagé à partir de données obscures.

Alphonse Muderhwa

5 commentaires sur “Lisanga Bonganga: « Avant d’arriver à 3 noms, on commence par le 1er nom»!

  1. L’ARTICLE 78 DE LA CONSTITUTION NE FAIT NULLEMENT MENTION D’UN QUELCONQUE POUVOIR DISCRETIONNAIRE QU’AURAIT LE PRESIDENT EN MATIERE DE NOMMINATION DU PREMIER MINISTRE. S’ ILS VEULENT A TOUT PRIX TROIS NOMS, QUE L’IMPOSTEUR H. KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA COMMENCE PAR PRODUIRE SON EXTRAIT D’ACTE DE NAISSANCE PROUVANT SA NATIONALITE CONGOLAISE D’ORIGINE, A DEFAUT IL DEVRAIT ÊTRE DECHU , POURSUIVI ET CONDAMNE EN JUSTICE POUR USURPATION D’IDENTITE. LE RASSEMBLEMENT NE PRÉSENTE QU’UN NOM POINT BARRE

  2. SI CES IDIOTS, TRAITRES ET VENDUS DE LA MP ETAIENT HUMBLES ET AIMAIENT NOTRE BEAU PAYS, ILS AURAIENT DUS AVOIR HONTE ET NE PAS POSER LA MOINDRE CONDITION CAR ILS ONT ETE INCAPABLES DE GERER LE PAYS CORRECTEMENT SEIZE ANS DURANT. INCAPABLES D’ORGANISER LA MOINDRE ELECTION PENDANT CINQ ANS ET ONT MEME PLONGE LE PAYS DANS UN GOUFFRE PROFOND. SOUS D’AUTRES CIEUX, ILS AURAIENT ETE TRADUITS EN JUSTICE ET AURAIENT DU DEMISSIONNER DE LEUR PROPRE CHEF EN COMMENCANT PAR LEUR PRESIDENT DE PACOTILLE L’IMPOSTEUR H. KANAMBE ALIAS J. KABILA

  3. QUI VOUS A DIT QUE LE PLAN B EXISTAIT? C’EST DE LA POLITIQUE NON? UN PETIT POIGNET DES » SAINTS » DE LA CENCO CONTRE 10.000 DEMONS MAJORITAIRES. COMPRENEZ LEUR EMOTION. VOULEZ VOUS QU’ILS DEVIENNENT DES MARTYRS D’OUGANDA, NON PARDON… DU CENTRE INTERDIOCESAIN? ILS SONT AUSSI AFFAIBLIS PAR LA MORT DE TSHISEKEDI. CE SONT AUSSI DES HUMAINS NON?

  4. Felix à un baton magique pour reconstruire ce pays dans une année et d’organiser les élection en 2017? Rais nommé lui et voyons voir .

  5. Ngai pe il faut nazala ministre.papa na ngai akufa pona mboka tosala gouvernement ya b’orphelins ngai muana ya Kudia kubanza Mobutu aboma papa na biso pona democratie liste ya ba orphelins politique nionso eza epa na ngai kobanda na Kasavubu ti na YA TSHITSHI pe tosengi ba mausole na bango toboyi 2poids 2mesure

Ajouter un commentaire