Marshall Dixonrentre à Kin avec »Good Feeling »

 

marchallDixonAbsent du pays depuis plusieurs années, le chanteur et rappeur R&B Marshall Dixonexiléen Europe, annonceson retour à Kinshasa pour le mois de juillet 2016. Afin deremettre les mélomanes kinois en particulier et rd-congolais en général dans le bain de sa musique, il sera précédé par la sortie de son nouvel album « Good Feeling » prévue, le 31 mai 2016 – le jour même de son anniversaire.

Marshall Dixon entend sceller son retour d’un sceau particulier. A en croire l’artiste, un événement seraégalement organisé en marge de son retour au pays.

En ce qui concerne l’album « Feeling Good », Marshall Dixon soutientn’avoir pas dérogé à la règle.Comme dans ses précédentes oeuvres, le chanteuret rappeurn’a,encoreet toujours, que la femme comme  source d’inspiration de ses mélodies. Il ajoute qu’il apporte, dans cet album, un message d’amour. « Avec l’amour, il n’y aura pas des guerres, des disputes et autres problèmes qui dérangent notre monde actuellement », a-t-il soutenu en faisant allusion à « Good Feeling ».

Discographe hors-pair, Marshall Dixon compte avant la sortie de « Good feeling » 6 œuvres dans sa gibécière. Il  s’agit de My Law (Ep) en 2006, 100%Tapage (Album) en 2007, Enlace (Single) en 2011, Carnaval (Single) en 2012, Playboy (Album) en 2013 ainsi qu’All eyez on me (Single) en 2014.

Bio

Né à Kinshasa le 31 mai 1980, Marshall Dixon est 3ème d’une famille de 5 enfants. De son vrai nom Jean-Paul Nsungu, il s’intéresse à la musique tout petit et débute avec son art dans une chorale de la Paroisse Universitaire Notre-Dame de Grâce de Pigeon/UPN.Marshall Dixon est un ancien membre du groupe de rap kinois Keep Quiet.Il entame sa carrière solo avec succès en sortant son premier album 100% TAPAGE.

En 2008, Marshall Dixona été invité pour participer au festival des Francophonies en Limousin à LIMOGES en France.Une année plus tard, soit en 2009, le rappeur et chanteur du R&Best consacré alors l’artiste HIP HOP le plus populaire du pays  et reçoit le prix « NduleAwards ».

DEO KOKOLO