Namibie -Sommet SADC, présidentialisation du dauphin : E. Ramazani Shadary dans la suite du président J. Kabila

Se rendant au sommet de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) qui s’ouvre vendredi 17 août à Windoeck en Namibie, le président de la RDC est arrivé sur place un jour plutôt : le jeudi 16 août.

Dans la suite de Joseph Kabila Kabange, hormis quelques officiels congolais dont notamment le ministre d’Etat au commerce extérieur (Jean Lucien Bussa) ou encore le directeur de cabinet du chef de l’État (Néhémie Mwilanya Wilondja), l’on note la présence de Emmanuel Ramazani Shadary, désigné dauphin le 8 août par le président de la République.

Une première sortie officielle pour le candidat à la présidentielle de décembre prochain de la nouvelle majorité présidentielle : le Front Commun pour le Congo (FCC).

C’est aussi une deuxième opportunité pour le candidat Shadary d’avoir des échanges avec d’autres dirigeants africains après son tête-à-tête le 14 août dernier avec le président sud-africain, Cyril Ramaphosa.

Joseph Kabila est en pleine offensive diplomatique pour faire accepter son dauphin auprès de ses pairs.

Emmanuel Ramazani Shadary en se frottant aux chefs d’Etat se présidentialise et s’internationalise davantage. Un avantage que ses rivaux politiques ne voient pas d’un bon oeil.
Cela fera sans doute encore une fois jaser dans l’opposition.
Déjà lors de sa rencontre avec le président sud-africain, l’UDPS avait réagi en adressant une lettre de protestation à Cyril Ramaphosa.

A noter par ailleurs que certaines sources annoncent également la présence de l’opposant Moïse Katumbi en Namibie.
Une information confirmée par le secrétaire général de la plateforme électorale qui soutient sa candidature à la présidentielle : Ensemble pour le changement du Congo.

E.O.