Nord-Kivu : 18 morts, 5 blessés, bilan provisoire de l’incursion des ADF à Beni

Le bilan s’est alourdi après l’incursion des présumés rebelles ADF la nuit de samedi à ce dimanche en ville de Beni.

Les activités sont restées paralysées en ville de Beni après ce drame où plusieurs familles ont été endeuillées notamment à Mupanda-Tcb, Paida, Bel-Air et ailleurs.

Une agitation populaire a été constatée dans toute la ville où des pneus ont été brûlés dans plusieurs quartiers. Les boutiques sont restées fermées.

Une action judiciaire a été lancée contre le groupe qualifié d’islamistes ADF par l’auditorat militaire supérieur du Nord Kivu, pour avoir lancé les attaques meurtrières en ville de Beni dans les communes de Ruwenzori et Beu.

Selon le substitut de l’auditorat militaire supérieur Colonel Jean-Baptiste Kumbu Ngoma, la situation est maîtrisée.

Cependant la société Civile promet d’évaluer la situation ce lundi 24 septembre 2018, annonce Kizito Bin Hangi son président en intérim.

« cette incursion est une honte pour le gouvernement et la Monusco », a lâché Kizito Bin Hangi ce dimanche.

Toutefois, le collège des étudiants appelle à une journée sans travail, selon Clovis Mutsuva qui explique qu’une étudiante et un chef de travaux ont été parmi les personnes tuées .

Le porte-parole des FARDC a promis de se prononcer dans quelques minutes pour éclairer l’opinion sur l’attaque survenue en ville de Beni.

Bantou Kapanza Son