Nord-Kivu, Beni : une rentrée scolaire timide à cause notamment d’Ebola, de l’insécurité et de la grève des enseignants

La rentrée scolaire 2018-2019 n’a pas connu d’engouement dans les écoles publiques, conventionnées et privées ce lundi 03 septembre en ville et Territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Dans certaines écoles visitées par le reporter de 7SUR7.CD, des enseignants étaient présents mais sans la présence d’élèves. Ou soit le contraire : élèves présents mais pas d’enseignants.

Un petit engouement a été observé dans les écoles privées ou les élèves étaient présents dans leurs écoles.

En ce premier jour de rentrée de classe, ce sont des enseignements pratiques pour se protéger contre le virus Ebola qui ont éte donnés aux apprenants présents.

Interrogés sur l’absence de leurs enfants à l’école, certains parents ont déclaré avoir peur de la maladie d’Ebola qui sévit dans la région.

La crise économique et l’insécurité dans les périphériques de la ville et territoire de Beni ont également été décriées par les parents pour justifier l’absence des élèves dans les écoles.

Pour ne rien arranger à une situation déjà complexe, l’appel des Syndicats des enseignants (SYECO, pour les écoles publiques et SYNECAT pour les écoles catholiques) à bouder la rentrée scolaire a aussi impacté négativement la rentrée scolaire.

Entre-temps, le parlement des enfants alerte sur le fait que dans plusieurs écoles il y a absence des lavabos.

Pour Benjamin Asimoni, son président, il y’a nécessité d’avoir des lavabos, thermomètres lasers et l’eau en quantité suffisante dans les écoles, pour prévenir Ebola.

Par ailleurs, dans l’épicentre de la maladie Ebola à Mangina, les cours n’ont pas repris. Les portes des écoles sont restées fermées.

Même situation à Kainama où il y’a eu la dernière incursion des rebelles ADF, les activités scolaires n’ont pas repris non plus.

La rencontre ce lundi entre syndicats et autorités de la ville pour tenter de trouver une solution pour lever la grève a accouché d’une souris. Une autre rencontre est projetée pour le mercredi prochain.

Par contre, en ville de Butembo, la rentrée scolaire a bel et bien eu lieu dans les différentes écoles.

Les premiers enseignements étaient axés sur les règles d’hygiène, question de prévenir les élèves contre l’épidémie d’Ebola.

Bantou Kapanza Son