Nord-Kivu : la rentrée scolaire 2018-2019 confirmée en ville et territoire de Beni malgré la présence de l’épidémie d’Ebola

La confirmation de la rentrée scolaire a été révélée ce jeudi 30 août 2018 par le ministre de la santé Oly Illunga à la mairie de Beni devant le personnel de l’enseignement de la province éducationnelle Nord-Kivu 2.

Il a annoncé des dispositions « nécessaires » mises en place par le gouvernement congolais et ses partenaires pour épargner les élèves dans les écoles de l’épidémie d’Ebola.

Le dernier rapport de la direction Générale de lutte contre la maladie publié mercredi dernier est présenté de la manière suivante:

115 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région dont 85 confirmés et 30 probables.

10 cas suspects sont en cours d’investigation.

Les rumeurs sur le cas suspect de Goma se sont révélés négatives.

2 décès communautaires(cas probables) à Beni, une personne guerrie.

Mercredi dernier, le ministre de la santé Oly Ilunga s’est rendu à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu afin de présenter l’évolution de la riposte contre l’épidémie d’Ebola et répondre aux préoccupations des membres du gouvernement provincial, des députés et de la société civile.

Vaccination

Depuis le 8 août 2018,
4645 personnes ont été vaccinées dont 2372 à Mabalako, 1135 à Beni, 1017 à Mandima et 121 à Oïcha.

Cependant, Oly Ilunga a lancé à Goma la première phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite.

Cette phase concerne selon le ministre 9 provinces : Bas-Uele, Haut-uele, la Mongala, le Nord et le Sud- Kivu, Ubangi, Tshopo et l’Ituri.

En raison de l’épidémie qui sévit en province du Nord-Kivu, plusieurs Zones à risque ont été temporairement exclues de la campagne de vaccination contre la polio.

Il s’agit des zones de Beni, Butembo, Mabalako, Musienene, Katwa, Kalunguta et Oicha.

La vaccination sera lancée quand l’épidémie d’Ebola sera maîtrisée, a précisé le ministre national de la Santé.

Bantou Kapanza Son/Correspondant