Nord-Kivu, riposte Ebola : O. Ilunga accompagné d’une équipe de 12 experts à Béni pour évaluer la situation

Depuis jeudi 2 août dernier, le ministre de la santé publique Oly Ilunga Kalenga accompagné d’une équipe de 12 experts de son ministère, des responsables de différentes agences partenaires dont l’OMS, l’UNICEF, la Banque Mondiale et la Monusco, séjournent dans la province du Nord-Kivu.

Ils se sont donc rendus sur place successivement, à Béni et à Mangina, afin d’évaluer la situation et les besoins sur le terrain.
 
Au cours de leur première réunion tenue sur place, O. Ilunga a expliqué les principes et composantes de la riposte à mettre en place.

Il a été décidé d’installer le quartier général de la coordination à Béni où les techniciens de laboratoire de l’INRB faisant partie de la délégation, sont restés pour installer le laboratoire mobile, qui est opérationnel depuis jeudi dernier.
 
À Mangina, le probable épicentre de cette dixième épidémie d’Ebola, et qui se trouve à environ 30 km de Béni et à 400 mètres de l’aire de santé voisine de Makeke, dans la province de l’Ituri, ils ont visité le centre de santé de référence de la place, où certains cas actifs sont hospitalisés dans une zone isolée du centre.

« Les équipes de surveillance épidémiologique, de prise en charge et de coordination du ministère de la santé sont restées à Mangina pour prêter main forte aux agents de santé locaux et installer les différentes composantes de la riposte », a indiqué le ministère de la santé via un communiqué de presse.
 
Rappelons par ailleurs que sur les 6 échantillons testés par l’INRB dans la nuit du mardi 31 juillet dernier, 4 se sont révélés positifs à la maladie à virus Ebola sérotype Zaïre.

Cette nouvelle épidémie intervient une semaine après la fin d’une autre dans la province de l’Equateur.

Jephté Kitsita