Nord-Kivu : situation confuse à Béni, toutes les activités paralysées

Des tirs sont entendus dans plusieurs quartiers de la ville de Beni ce mercredi matin.

A la base, des séries de marches improvisées par les écoliers, élèves… accompagnés de foules qui sont descendus dans la rue, pour réclamer la paix sur toute l’étendue de la ville.

Des altercations sont signalées sur le boulevard Nyamwisi, près du pont Kilokwa jusqu’à l’entrée de la mairie, où ces manifestants se sont affrontés aux éléments de la police en jetant des pierres, détruisant tous les biens qui se trouvaient devant eux.

Des tirs nourris pour disperser les manifestants sont entendus en grande partie à côté du marché dénommé Mayangose près de la prison pour enfant non loin du parquet de Beni, où les élèves se constituent en groupe, pour entrer dans l’enceinte de la mairie.

En commune de Bungule au quartier cité Belge à Kitsanga, la population a envahi le domicile d’un colonel, qui selon elle, des éléments assimilés aux ADF y ont été a emmenés la nuit de mardi à mercredi.

Sur place, les éléments de forces de l’ordre ont tiré en l’air, pour disperser cette foule.

La situation est tendue dans cette partie, où les éléments de la police et la population se regardent en chien de faïence.

Dans toute la ville, les activités sont paralysées. Écoles, magasins et marchés sont fermés.

Entre-temps, les syndicats des enseignants, prévoient une assemblée générale cet après-midi, afin de lever l’option sur la suite des activités scolaires.

Bantou Kapanza Son