Page d’histoire : 20 ans que le gouverneur Ngoyi Kasanji s’était vu restituer son diamant de 265 carats par l’État

1998-2018, 20 ans se sont écoulés depuis qu’ Alphonse Ngoyi Kasanji s’était vu restituer son diamant de 264,85 carats confisqué par l’Etat congolais.

Découvert dans le village de Bena Tshisuaka au Kasaï oriental, le diamant Ngokas a été saisi pour raisons administratives.

Puis, vint une longue et interminable attente de 4 mois jusqu’à ce jour du 1er septembre où, le Ptrésident de la République Mzee Laurent Désiré Kabila instruit le gouvernement de salut public à restituer la pierre précieuse tant convoitée à son propriétaire Alphonse Ngoyi Kasanji, président de la Fédération Congolaise de l’or et du diamant (Fecodi).

L’instruction sera alors exécutée par Jean Claude Masangu Mulongo, gouverneur de la banque centrale du Congo, qui restitua le joyau à son propriétaire.

Pour sa part, Ngoyi Kasanji, soulagé d’avoir été rétabli à juste titre dans ses droits, avait exprimé sa reconnaissance au président LDK pour avoir démontré, par ce geste, son sens élevé de nationalisme envers ses administrés.

Cette cérémonie de restitution du célèbre diamant s’était déroulée au siège de la BCC à Kinshasa.

À la presse, Ngoyi Kasanji promit de combattre la fraude dans le secteur du diamant. Cette pierre précieuse fut vendue à l’étranger à quelques dizaines de millions de $ USD.

(CP /Vincent Ngoyi)