Présidentielle : 1 mois après sa désignation comme dauphin, R. Shadary dévoile un plan du Congo dont il rêve

Présent samedi 8 septembre à la cérémonie d’appel au soutien à sa candidature à la prochaine présidentielle par les professeurs d’universités, Emmanuel Ramazani Shadary, qui a précisé que le moment de la présentation de son programme n’est pas encore arrivé conformément au calendrier électoral de la CENI, a esquissé tout de même le type de Congo dont il rêve.

Pour le candidat président de la République du Front Commun pour le Congo « FCC », la RDC de demain, que tous veulent forte et prospère, ne le sera que si on investit dans l’enseignement, la science et la recherche.

Voici le Congo dont rêve Shadary une fois élu au sommet de l’État :

1. Un pays où la science sera au centre des préoccupations ;

2. Une société congolaise où l’on peut proposer au pouvoir public de constituer des pools de réflexion scientifique. Ces pools seront contrôlés par l’État, et ils auront la mission de proposer à temps et à contretemps, des solutions aux problèmes de la société ;

3. Shadary rêve de créer un couloir de communication entre les universités et le pouvoir politique où les professeurs resteront au service de la science et éclaireurs de la société.

Pour concrétiser son rêve, le candidat président de la République dit qu’il ne ménagera pas ses efforts.

« Je ne ménagerai aucun effort si je suis élu pour que l’université de par sa vocation et ses libertés académiques, reste la solution aux problèmes de la société et de son environnement », a-t-il indiqué.

Rappelons par ailleurs que cette activité a été organisée un mois après jour pour jour, depuis que le chef de l’État avait porté son choix sur Shadary comme candidat président de sa plateforme politique et électorale, le FCC.

Jephté Kitsita