Présidentielle 2018 : Gizenga et Moka débarqués par la Cour Constitutionnelle

Les candidatures d’Antoine Gizenga et Jean-Paul Moka à la présidentielle de décembre 2018 ont été invalidées définitivement ce mardi 4 septembre par la Cour Constitutionnelle.

L’ancien premier ministre Gizenga a été invalidé pour défaut de qualité du signataire des formulaires de mandat et d’investiture au BRTC alors que Moka a lui été débarqué pour faute de preuve de paiement de la caution électorale.

Avant la publication des listes définitives le 19 septembre prochain par la CENI, le nombre provisoire des candidats à la présidentielle est désormais à 21, après traitement des requêtes par la Cour Constitutionnelle.

Ces invalidations interviennent après celles de Bemba et Muzito pour notamment condamnation par une cour et conflit d’intérêt avec son parti.

Jephté Kitsita