Présidentielle 2018 -Invalidation Bemba : Le MLC menace de boycotter le processus électoral (Déclaration)

La réaction du Mouvement de Libération du Congo « MLC » ne s’est pas faite attendre 24 heures après l’invalidation définitive de la candidature de son président Jean Pierre Bemba Gombo de la présidentielle de décembre par la Cour Constitutionnelle.

Dans une déclaration faite mardi 4 septembre 2018, le MLC dénonce l’instrumentalisation de C. Nangaa et de toute la CENI, ainsi que celle de la justice congolaise.

« Le MLC et Alliés s’engagent à évaluer le processus électoral en cours, pour déterminer s’ils y participeront ou pas », a signifié la secrétaire générale du MLC, avant d’annoncer également, la mise en place d’un comité de crise incessamment.

Tout en affirmant que l’unité d’actions de l’opposition demeure à l’ordre du jour, le MLC précise qu’il se réserve le droit de requalifier le processus électoral.

Pour rappel, la candidature de Jean-Pierre Bemba à la présidentielle avait été invalidée provisoirement par la CENI le 25 août dernier, pour subornation des témoins, avant que les juges de la Cour Constitutionnelle, ne confirment officiellement cette décision lundi dernier dans la soirée.

Peu avant cette déclaration du MLC, JP Bemba avait déclaré sur France 24 que son exclusion était une stratégie mise en place pour permettre au candidat du pouvoir de ne pas batailler avec des candidats sérieux.

Jephté Kitsita