Processus électoral : « Il n’y a pas de boycott, pour nous les élections c’est le 23 décembre », (JB Ewanga – Ensemble)

La plateforme électorale Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, s’est donnée rendez-vous samedi 22 septembre dernier dans la commune de Bandalunggwa à Kinshasa, pour une matinée politique, à l’approche du grand meeting populaire de l’opposition, annoncé pour le 29 septembre prochain à l’esplanade du Boulevard Triomphal.

Devant les militants, les cadres de cette plateforme, ont rappelé « les impératifs pour avoir de bonnes élections afin de doter le pays des dirigeants qui vont travailler pour son développement ».

« Le message porte surtout sur la decrispation politique. On ne peut pas parler d’élections sans decrispation. Et puis, le nettoyage du fichier électoral. Nous voulons aussi qu’il y ait une assistance internationale pour ces élections, afin d’installer des institutions qui vont assurer le développement de notre pays », a déclaré Jean-Bertrand Ewanga, porte-parole de Ensemble.

Pour lui, la question du boycott des prochaines élections par l’oppostion, n’est plus à l’ordre du jour.

« C’est exclu, pour nous à l’opposition, les élections c’est le 23 décembre. La lutte continue, nous nous battons pour renverser le rapport des forces. Katumbi et les autres leaders de l’opposition dans leur communication, ils ont parlé du choix d’un candidat commun. Vous voyez que nous sommes en train de fournir des efforts pour que ces élections soient pour l’alternance, pour le changement, et il faut que nous y allions », a-t-il conclu.

JB Ewanga souligne en outre, que la question de la machine à voter est une distraction, et que l’opposition insiste sur son rejet pur et simple.

Jephté Kitsita