RDC : ACAJ exige des sanctions contre A. Muluma « pour avoir promis de soutenir Shadary au nom de la faculté des sciences politiques de l’UNIKIN »

Dans une correspondance datée du 13 août dernier et rendue publique par la presse il y a quelques jours, le doyen de la faculté des sciences sociales, administratives et politiques de l’Université de Kinshasa, avait au nom de sa faculté, promis de soutenir Ramazani Shadary jusqu’à l’aboutissement du processus électoral en cours.

Une prise de position qui avait indigné plus d’un, provoquant diverses réactions. La dernière en date, celle de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice « ACAJ ».

Pour cette association de défense des droits de l’homme, « cette prise de position viole le caractère apolitique des universités ».

« S’il est vrai que vous avez le droit de choisir et soutenir votre candidat, il est autant vrai que vous devez le faire en dehors de la faculté, service public, sans utiliser ses moyens, encore moins vos fonctions académiques », a indiqué Georges Kapiamba.

Pour ce faire, ACAJ, demande aux autorités académiques de l’UNIKIN d’infliger des sanctions disciplinaires contre Albert Muluma Munanga.

« L’ACAJ espère que monsieur le recteur ainsi que les membres du comité de gestion, ne resteront pas sans action disciplinaire face à cette flagrance, d’autant plus que plusieurs étudiants ont été sanctionnés dans le passé pour avoir exercé des activités politiques sur le site de l’UNIKIN », souligne-t-elle.

Pour Georges Kapiamba, il ne devra pas y à voir deux poids deux mesures dans cette affaire.

Jephté Kitsita