RDC-Élections : La Belgique et l’Angola insistent sur l’inclusivité pour des élections crédibles

A l’invitation de Manuel Domingos Augusto, ministre des relations extérieures de la République d’Angola, Didier Reynders, vice-premier ministre des Affaires étrangères du Royaume de Belgique, a effectué une visite officielle à Luanda du 10 au 11 septembre 2018.

Les deux ministres ont exprimé leur soutien à la résolution des problèmes et des conflits qui continuent d’affecter de nombreux pays et peuples du continent africain. Ce, après avoir analysé la situation en République démocratique du Congo (RDC), au Burundi et dans le golfe de Guinée.

S’agissant de la République Démocratique du Congo, l’Angola et la Belgique ont réitéré l’importance d’un processus véritablement inclusif qui puisse aboutir à des élections crédibles, libres et transparentes le 23 décembre 2018, conformément à l’Accord de la Saint-Sylvestre et au calendrier électoral approuvé à cette fin, facteurs indispensables pour arriver à un résultat accepté par toutes les parties et à une stabilisation durable en RDC.

La question de l’inclusivité des élections en RDC, ne cesse de s’inviter dans différents débats. Pour une certaine opinion, l’absence de Moïse Katumbi, l’invalidation de Bemba, Mizito…par la Cour Constitutionnelle, constituent un obstacle majeur pour des élections réellement inclusives.

Jephté Kitsita