RDC-Élections : La CENI installe des machines à voter dans les aéroports pour la sensibilisation

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) poursuit sans désemparer l’opération de sensibilisation de toutes les couches sociales congolaises, sur l’usage de la machine à voter (MAV), qui sera utilisée pour les prochains scrutins prévus le 23 décembre 2018.

C’est dans ce cadre que le vice-président de cette institution d’appui à la démocratie s’est rendu ce vendredi 21 septembre 2018 tour à tour, à l’aéroport international de N’djili puis celui de Ndolo, où des machines à voter ont été mises à la disposition de la population voyageuse.

Pour la Centrale Électorale, à travers cette opération, cet outil électoral va faire témoignage de lui-même.

« L’aéroport de N’djili reçoit plus ou moins 100.000 personnes par mois, ce qui signifie que nous atteindrons plus ou moins 1.000 familles d’accueil par mois. Ce partenariat ne se limite pas à ces deux aéroports mais dans toutes les pistes aérodromes et aéroports de la République Démocratique du Congo, par la lettre que le DG de la RVA a adressé à ses cadres qui sont à l’intérieur du pays », a déclaré Norbert Basengezi.

Le vice-président de la CENI a en outre, signifié que 1.200 autres MAV sont déployées à travers le pays dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur son utilisation.

« Plus nous critiquons la machine, moins nous aurons d’électeurs mais moins nous critiquons la machine, plus nous aurons beaucoup d’électeurs », a-t-il renchéri.

Norbert Basengezi a annoncé qu’en date du 6 novembre prochain, la Centrale Électorale lancera l’opération d’accréditation des témoins.

« Nous aurons 80.000 bureaux de vote et un parti sérieux doit avoir 160.000 témoins », a-t-il conclu.

Tout au long de son périple, le vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, ainsi que les autres membres du bureau de cette institution d’appui à la démocratie, étaient accompagnés du président du conseil d’administration et du directeur général adjoint de la Régie des Voies Aériennes.

Pour rappel, la MAV est un dispositif de vote controversée. Elle est une sorte d’imprimante instantanée des bulletins de vote.
Pour la CENI, elle va rendre les résultats électoraux plus fiables.
Elle a abaissé de 100 millions le coût des élections, selon la CENI.

L’opposition et la société civile dans leur majorité la rejettent. Tandis que la majorité présidentielle y est favorable.

Jephté Kitsita