Scandale au Palais de Justice

Deux agents du Parquet de la Gombe sont aux arrêts et détenus en toute illégalité à la prison centrale de Makala depuis lundi 1 septembre 2014. Selon des informations à notre possession, leur pêché c’est d’avoir osé se présenter au domicile d’une dame avec un mandat d’amené en mains.

A en croire le témoignage de ce deux agents, une fois arrivés sur place, la concernée, une proche de la ministre de Justice contre qui était délivré le mandat, a pris son téléphone puis composé un numéro.
Il s’avère qu’il s’agissait du numéro de téléphone de Wivine Matipa, ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Sans chercher à savoir de quoi il était question, la ministre ordonne aux deux agents du Parquet de la Gombe de vider les lieux. Conscients qu’ils ne pouvaient pas exécuter un commandement sans connaître le titre ou la qualité de la personne qui donnait l’ordre. Par politesse, les deux agents ne sachant pas qui était au téléphone, demandent à la personne qui était au bout de fil de se présenter et le pire est arrivé : arrestation puis détention à Makala.
Selon les deux agents transférés depuis lundi à la prison centrale de Makala où ils sont placés au pavillon 2 après avoir passé quelques jours au cachot du Parquet de la Gombe, la ministre de la Justice les accuse d’insubordination. Au Palais de Justice de la Gombe, cette affaire reste encore pendante. Quelques magistrats que la rédaction de «RD-Congo News» a pu contacter pour avoir leur son de cloche, ont indiqué que cet acte constitue ni plus ni moins un abus du pouvoir.
Mozer Marone