Sécurisation du cyber espace rd-congolais : des experts congolais du secteur outillés avant la création du CERT-RDC

Le Congo-Kinshasa est prêt à faire face à une attaque liée à la cybercriminalité. Des experts congolais ont été formés en cyber sécurité au terme d’un atelier de 4 jours tenus à Kinshasa du 18 au 21 septembre. Ils ont acquis des connaissances et doté des techniques pour riposter aux incidents informatiques et de prévenir des éventuelles attaques de cybercriminalité.

Lors des travaux, les participants ont approfondi le concept de cyber sécurité, dont le but principal demeure la lutte contre la cybercriminalité. Et sur cette thématique, chaque composante ( Experts tant de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT ) que des nationaux, à savoir les représentants des opérateurs du secteur des Télécoms, de la Société civile, des banquiers ainsi que de la Fédération des Entreprises du Congo ), a apporté sa contribution.

L’exercice s’est avéré très enrichissant pour plusieurs participants ayant abordé pour la première fois ce concept important qui représente aujourd’hui un enjeu pour le développement du numérique dans le monde en général, et en RDC en particulier. D’ailleurs, la finalité pour le gouvernement, c’est de mettre rapidement en place une équipe d’alerte.

Pour le Ministre des PT-NTIC, Emery Okundji, les experts congolais sont armés et capables de faire fonctionner efficacement le Centre national de gestion des incidents de cybercriminalité, CERT/RDC.

« Vous êtes aujourd’hui bien familiers à ces différents concepts et thématiques qui vous ouvriront sans nul doute, de nouvelles perspectives dans l’appréhension des questions relatives à la cyber sécurité et la conduite quotidienne de vos tâches et responsabilités dans le processus de création, de mise en œuvre et de la gestion du CERT/RDC », a laissé entendre Emery Okundji.

Dans son discours de clôture, le patron des PT NTIC, représentant le Premier ministre, a salué la pertinence des recommandations sanctionnant les travaux. Il considère que l’organisation de cet atelier est un motif de fierté pour le gouvernement congolais qui s’est lancé dans la lutte contre cybercriminalité.

A cette occasion, Okundji s’est félicité de l’apport remarquable des experts de l’UIT à ces échanges, se basant sur les résultats éloquents qui en découlent, avant de procéder à la remise des brevets aux participants.

Interrogé, un participant s’est félicité du travail abattu ainsi que l’intérêt du gouvernement à pouvoir aménager un CERT National visant à combattre toute forme de cyber attaque qui guette l’espace informatique du pays et de plusieurs autres états.

Stella Abaya