Vital Kamerhe : ‘‘tant que nous serons en vie, nous nous battrons contre le changement de la constitution’’

Le leader de l’Unc a tout dit. Kamerhe fourbe désormais ses armes contre le président Kabila qu’il considère comme l’artisan du coup d’état constitutionnel. VK estime que le président sortant a dépassé le stade des intentions, il veut matérialiser son projet de présidence à vie. Le remède est simple. Il faut l’éjecter du fauteuil présidentiel même par la rue. L’article 64 de la constitution donne les pleins pouvoirs à la population. L’ancien président de l’assemblée nationale s’indigne que le président Kabila ait choisi ses intérêts égoïstes au détriment du peuple. ‘‘Tant que nous serons en vie, nous battrons contre le changement de la constitution’’, a-t-il assuré. L’heure est grave, déclare Kamerhe. Il faut mobiliser le peuple pour empêcher au pouvoir de réussir son coup d’état constitutionnel. Le président Kabila se lance dans la logique de verser inutilement le sang des congolais. ‘‘Nous n’allons opposer une résistance farouche à ces idées tordues’’, menace Kamerhe. A Fatima, Kamerhe a accueilli chaleureusement les sept leaders du G7. L’ambiance était électrique. La coalition est formée et le go est donné pour bouter le régime dehors. Des actions de grande envergure ont été annoncées. Pour VK, il faut désormais conjuguer le régime Kabila au passé.