Nord-Kivu : La session préliminaire des examens d’État reportée dans la sous-division de Beni et d’Oicha

Les élèves finalistes des sous-divisions de Beni et Oicha devront encore patienter jusqu’au mois de juillet prochain pour qu’ils affrontent enfin les épreuves des examens d’État pour l’édition 2018-2019.

Même si les examens d’État dans leur phase préliminaire ont été lancés ce jeudi 2 mai sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu tel que le calendrier du ministère de tutelle le prévoyait, la veille, la ministre provinciale de l’éducation a rappelé que les deux sous-divisions susmentionnées ne sont pas concernées par ce chronographe scolaire.

Adel Bazizane note qu’il y’a encore à récupérer dans les temps perdus lors des journées villes mortes dues aux massacres des ADF à Beni ou encore à cause de l’épidémie d’Ebola dont les effets ont perturbé le bon déroulement des activités scolaires dans la zone.

« La session préliminaire de l’examen d’État commence demain sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu hormis la sous-division de Beni et d’Oicha où nous avons projeté une session spéciale pour récupérer les jours perdus pendant les périodes des massacres et aussi pendant la grande période de l’épidémie à virus Ebola. Donc, les enfants de Beni-ville et Oicha ne sont pas concernés par cette session. Ils pourront passer leur session préliminaire en juillet pour passer leur examen d’État vers le mois d’Août », a-t-elle précisé à la presse mercredi 1er mai dernier.

La ministre provinciale de l’éducation qui se dit heureuse de l’aboutissement de l’année scolaire indique que la province du Nord-Kivu présentera plus de 55.000 candidats à ces épreuves dont 5.000 dans la sous-division de Beni et d’Oicha.

Isaac Kisatiro/Correspondant 7SUR7.CD à Butembo