RDC-EBOLA/Plus de 1.000 décès : Chaque incident sécuritaire a été suivi d’une augmentation de cas et de décès (Min. Santé)

Dans son dernier rapport sur la situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo, le ministère de la santé signale que le seuil de 1.000 décès a été atteint et dépassé.

À ce jour, 1008 personnes ont trouvé la mort dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri de suite de cette épidémie.

La situation épidémiologique au vendredi 3 mai 2019 se présente globalement comme suit :

  • Au total, 1.529 cas (1.463 confirmés et 66 probables), 1.008 décès et 422 personnes guéries ;

  • 19 nouveaux cas confirmés ;

  • 14 nouveaux décès de cas confirmés ;

  • 1 nouveau guéri ;

  • 270 cas suspects.

Selon le ministère de la santé, les violences récurrentes contre les équipes de la riposte sont la principale cause de la persistence de l’épidémie d’Ebola au Nord-Kivu et en Ituri.

« Chaque incident sécuritaire a été suivi d’une augmentation de cas et de décès », indique ledit ministère.

Lorsque des activités essentielles pour contenir l’épidémie d’Ebola sont temporairement arrêtées poursuit le ministère de la santé, le virus peut alors se propager librement dans la communauté.

Les activités dont il est question ici comprennent entre autres :

  • Le suivi des contacts ;

  • La vaccination ;

  • Les enterrements dignes et sécurisés.

Rappelons par ailleurs que cette dixième épidémie d’Ebola qui secoue la République Démocratique du Congo a été officiellement déclarée le 1er août 2018.

Jephté Kitsita