RDC – Vulgarisation et appropriation des réformes: l’ANAPI organise 3 journées portes ouvertes du 9 au 11 mai

L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) organise, du 9 au 11 mai, des journées portes ouvertes.

Son directeur général, Anthony Nkinzo Kamole l’a annoncé ce mercredi 8 mai au cours d’une conférence de presse tenue au siège de l’Anapi à Kinshasa.

Ouvertes au grand public, ces journées portes auront lieu au siège de l’Anapi, situé près de l’arrêt Chancellerie, le long du Boulevard du 30 juin, dans la Commune de la Gombe.

Elles ont pour objectif premier, de vulgariser à longue échelle les réformes mises en place dans le but d’assainir l’environnement des affaires en RDC.

Ces journées portes ouvertes visent également à permettre à toutes les parties prenantes, les partenaires techniques du gouvernement, les contributeurs, les entreprises entreprises du secteur public et privé et le grand public de mieux s’approprier les réformes mises en place en vue de l’amélioration du climat des affaires.

 » Une bonne maîtrise des réformes mises en place permettra d’impacter positivement le classement de la RDC dans le prochain rapport Doing business et d’attirer les investisseurs », a déclaré le DG de l’Anapi.

Un autre objectif de ces journées portes ouvertes est de faire connaître davantage l’Anapi, présenter ses missions statutaires et ses services .

Tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent l’Anapi dans le processus d’amélioration du climat des affaires et de la promotion des investissements et les entreprises du secteur public et privé et autres services del’Etat prendront part active à cet événement.

Optimiste malgré un contexte électoral qui a ralenti certaines réformes, Anthony Nkinzo espère tout de même que les réformes amorcées permettront à la RDC d’améliorer son score d’une dizaine de places dans le Rapport Doing business 2020 qui sera publié en octobre 2019.
Il a notamment mis en exergue certaines réformes comme la télédéclaration des taxes et impôts, le commerce frontalier qui se fait plus aisément après la création du guichet unique au commerce extérieur, la loi sur le partenariat public privé (PPP), la loi sur l’ordre des architectes, etc.

Il a cependant souligné que la lutte contre quelques poches de corruption et de mauvaise gouvernance, est l’affaire de tous.

Il se dit aussi confiant en une plus grande attractivité de la RDC pour les investisseurs car le nouveau leadership à la tête du pays a fait  »de l’amélioration du climat des affaires son cheval de bataille ».

Pour rappel, la RDC occupait la 184 ème place sur les 190 économies évaluées dans le classement Doing business 2018

Orly-Darel Ngiambukulu